Faits divers – Justice

70 ans après, les "mariés du 6 juin" retrouvent le "shoe soldier" grâce à France Bleu Cotentin

Par Véronique Houdan, France Bleu Cotentin samedi 7 juin 2014 à 17:35

John, Juliette et Georges

Ils devaient se marier en juin 1944 : la robe de la mariée est inutilisable, elle n'a plus de souliers.John Gaynor, de 82e airborne, fait partie des GIs parachutés le 6 juin 1944. Il va trouver des chaussures pour la mariée et correspondra avec le couple pendant 70 ans sans les revoir. Grâce à France Bleu Cotentin, ils se retrouvent.

Ca aurait dû être un mariage banal. Prévu le 6 juin 1944, celui de Juliette et Georges va être bouleversé.

Le 6 juin 1944, le parachutage et le Débarquement des forces alliées ébranlent leur projet. 

A Sainte Mère Eglise, les parents de Juliette sont coiffeurs. Elle a un peu plus de 16 ans et Georges un peu plus de 24. Ils se connaissent depuis longtemps. Georges vient se faire coiffer dans le salon familial. 

Ils s'attendaient au Débarquement, mais ça ne les empêche pas de publier leurs bans à la mairie. 

Dans la nuit du 5 au 6 juin , des bruits assourdissants : ce sont les avions qui larguent les parachutistes.

Blottis dans l'escalier, Juliette et ses frères récitent des prières quand ils aperçoivent les soldats alliés qui arrivent, barbouillés. Ils se réfugient chez des voisins, juste avant qu'une bombe ne détruise leur maison. Tout disparait, y compris la belle robe de mariée de Juliette. Partout c'est la panique.Ils vont se cacher dans un fossé où ils restent deux jours. 

Pendant des jours, la jeune femme reste sans nouvelle de son fiancé. Lorsqu'ils se retrouvent, ils décident de se marier sur le champ. Le maire de Sainte Mère Eglise leur donne son accord.

Pas de robe blanche : une robe fleurie récupérée par ses parents. Pas de chaussures blanches mais deux soldats américains, dont un certain Jonh Gaynor, lui rapportent les chaussures de soldats, récupérées ici ou là. La paire qu'elle choisit est trop grande. Elle y glisse de la paille pour qu'elles tiennent.

Jacqueline, la belle-fille de Juliette, raconte.  

Juliette et Georges se marient le 23 juin, dans une grange transformée en église. Mais Juliette gardera une place dans son coeur pour les deux soldats qui lui ont permis de se marier et elle va correspondre pendant des années avec John. 

70 ans après, sur la place de l'église de Sainte Mère Eglise, Stéphanie Mounier voit un vétéran qui se promène dans la foule, une photo à la main. Sur cette photo, un couple de mariés prise en 1944 à Sainte Mère Eglise. C'est John Gaynor qui revient pour la première fois depuis 70 ans en Normandie. Derrière la photo, le nom du couple que John aimerait retrouver. Il n'y croit pas trop mais il montre la photo à ceux qu'il croise. Stéphanie appelle alors Maurice Lecoeur . Spécialiste de l'histoire locale, c'est sans hésitation qu'il reconnait Juliette et Georges et donne leur adresse.

Quelques instants après, l'équipe de France Bleu Cotentin conduit John jusqu'à la maison de Juliette et de Georges . Des retrouvailles émouvantes.

Assistez à la rencontre, 70 ans après entre Juliette, Georges et John. 

Avant de partir, John confie à Jacqueline qu'il ailmerait bien venir habiter en France. Jacqueline, elle, lui redit la gratitude du peuple français. 

Soixante-dix ans après, Juliette et John se retrouvent

Partager sur :