Faits divers – Justice

715 bijoux volés en Rhône-Alpes attendent de retrouver leurs propriétaires

Par Tifany Antkowiak, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 11 mars 2015 à 16:59

La police utilise internet pour retrouver les propriétaires d'objets volés

La police du Rhône vient de mettre en ligne les fiches descriptives de 715 bijoux volés en 2014 dans toute la région Rhône-Alpes. Des objets retrouvés après l'interpellation et la condamnation de trois cambrioleurs récidivistes.

C'est la deuxième fois que la cellule de lutte contre les cambrioleurs sériels de la police du Rhône, en place depuis septembre 2014, a recours à internet pour tenter de restituer des objets volés à leurs propriétaires. 715 bijoux sont actuellement visibles sur le site avisderecherches.interieur.gouv.fr. Il s'agit d'objets volés dans toute la région Rhône-Alpes en 2014 , notamment dans la Loire. Vous pouvez les consulter en tapant la référence 69003 dans la catégorie "restitution d'objets volés". Attention, les fiches ne sont en ligne que jusqu'au 10 avril 2015.

Des voleurs récidivistes et bien préparés

Ces bijoux ont été retrouvés après des perquisitions menées suite à l'arrestation le 27 janvier dernier de trois suspects à Sablons, en Isère. Les trois hommes, âgés de 40, 54 et 57 ans et tous originaires de la région lyonnaise, étaient sous surveillance policière depuis novembre 2014. Déjà poursuivis, voire condamnés, pour des faits similaires (le plus âgé portait un bracelet électronique), ils auraient commis une centaine de cambriolages rien qu'en 2014 dans la région Rhône-Alpes , notamment dans le Rhône, l'Ain, l'Isère et la Loire.

Leur mode opératoire était bien rodé : ils agissaient dans la journée, dans des résidences plutôt récentes. Ils bloquaient la porte des escaliers de service et masquaient les oeilletons des portes des appartements qui entouraient celui où il avaient prévu de sévir. Malgré cette précaution, il semble qu'ils aient plusieurs fois croisés des voisins, et même parfois leurs victimes. Mais comme ils prenaient soin de s'habiller de manière à n'éveiller aucun soupçon, ils n'ont jamais été repérés. Les trois hommes forçaient ensuite la porte de l'appartement choisi, pour voler du petit multimédia mais surtout des bijoux.

Les trois hommes ont été condamnés début mars à des peines allant de 18 mois à deux ans de prison ferme.

 

 

Partager sur :