Faits divers – Justice

750 hectares parcourus par l'incendie entre Saint-Cannat et Éguilles

Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu dimanche 16 juillet 2017 à 6:07 Mis à jour le dimanche 16 juillet 2017 à 12:46

750 hectares ont été parcourus par les flammes entre Saint Cannat et Eguilles
750 hectares ont été parcourus par les flammes entre Saint Cannat et Eguilles © Maxppp -

Quelque 750 hectares ont été parcourus par les flammes entre Saint-Cannat et Éguilles (Bouches-du-Rhône). Plusieurs foyers restaient actifs sur les flancs de l'incendie dimanche matin. Le trafic SNCF est rétabli ce dimanche matin. Une maison et un hangar ont été détruits. Pas de blessés.

Quelque 750 hectares ont brûlé entre Saint-Cannat et Éguilles, selon le service d'incendie et de secours (SDIS) des Bouches-du-Rhône, après l'incendie virulent qui a provoqué l'évacuation de plusieurs habitations. Plusieurs foyers restaient relativement actifs dimanche matin, notamment sur les flancs de l'incendie, alors que les Canadair ont repris leurs rotations au lever du jour.

Une maison détruite par les flammes

Une maison et un hangar ont été entièrement détruits par les flammes à Saint-Cannat, indiquaient dimanche matin sur France Bleu Provence les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône. Il n'y a pas de blessé. Les occupants avaient été évacués. De nombreuses habitations ont par ailleurs été protégées. Les habitants ont pu regagner leur logement ce dimanche matin. À Éguilles, 42 personnes ont passé la nuit dans la salle communale.

Reprise du trafic SNCF

Près de 800 sapeurs-pompiers, notamment des renforts de départements voisins, sont restés mobilisés ainsi que 250 engins, dans la nuit de samedi à dimanche. Le trafic SNCF dans le sens Paris-Marseille a repris ce dimanche matin après avoir été interrompu samedi soir provoquant des retards très importants.

Une enquête ouverte pour déterminer l'origine de l'incendie

L'origine de cet incendie, le plus important de l'été jusqu'à présent dans les Bouches-du-Rhône, est inconnu. Il est parti en bord d'une route départementale à Saint-Cannat vers 15 heures samedi. Sur France Bleu Provence, le maire de Saint-Cannat, Jacky Gérard évoquait la possibilité d'un mégot de cigarette jeté par la fenêtre d'une voiture. Sur France Bleu Provence, le sous-préfet d'Aix-en-Provence a confirmé que la piste naturelle n'était pas privilégiée.Une enquête a été ouverte

Matinale spéciale dès 7h sur France Bleu Provence, à écouter ici.