Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Huit véhicules d'Enedis incendiés à Limoges

-
Par , , France Bleu Limousin

Dans la nuit de lundi à mardi, huit véhicules de l'opérateur électrique Enedis ont été incendiés à Limoges, avenue de la Révolution. La thèse criminelle est envisagée. La Police Judiciaire de Limoges, dont les enquêteurs étaient sur place ce mardi matin, est saisie.

8 véhicules d'Enedis incendiés à Limoges
8 véhicules d'Enedis incendiés à Limoges © Radio France - Thomas Vinclair

Les faits se sont déroulés vers 0h30 dans la nuit de lundi à mardi. Une patrouille de la police nationale a signalé le feu. Intervenus rapidement sur place, les pompiers ont réussi à maîtriser l'incendie. Huit utilitaires pour les interventions sont détruits. 

Selon les premiers éléments recueillis par France Bleu Limousin, l'origine du sinistre est probablement criminelle. La Police Judiciaire de Limoges a été saisie de l'enquête. Les enquêteurs ont d'ailleurs procédé ce mardi matin aux relevés d'usage. 

Une lettre de revendication

Sur les bâtiments du groupe électrique des inscriptions ont été découvertes ce matin. Cette mardi après-midi, c'est nos confrères du Populaire du centre qui ont reçu une lettre de revendication. Les individus se déclarent opposés aux compteurs Linky et au nucléaire. 

Ces faits rappellent ceux d'octobre 2017. Là aussi, 21 véhicules d'Enedis avaient brûlés et une lettre de revendication et des inscriptions avait été découverts. 

"De la colère et de l'incompréhension"

Jean-Luc Gautier, directeur territorial de la Haute-Vienne chez ENEDIS, condamne ces actes : " Nous sommes en colère. L'incompréhension prédomine car nous réalisons des missions de services publics. Hier encore, nos équipes étaient sur le terrain pour venir en aide à des sinistrés." Ces incendies clouent au sol les équipes d'intervention. Une mauvaise nouvelle après les dégâts de la tempête Ciara.

Ces derniers jours, les interventions des équipes techniques ont été nombreuses pour faire face aux dégâts de la tempête. En plus des dépannages, les vérifications des lignes vont être aussi plus difficiles à réaliser.

400 000 euros de dommages

Selon la direction, le préjudice de ces incendies s'élève à près de 400 000 euros. En plus des huit véhicules hors d'usage, il va falloir remplacer les outils de pointe qui se trouvaient à bord. 

En plus des véhicules, il faudra remplacer le matériel de pointe détruit dans les flammes. - Radio France
En plus des véhicules, il faudra remplacer le matériel de pointe détruit dans les flammes. © Radio France - Thomas Vinclair

Une solidarité entre les régions se met en place. Dans les prochaines heures, les autres centres Enedis des régions limitrophes vont acheminer du matériel et des véhicules pour faire face aux éventuelles interventions.

Une protection renforcée sur les sites sensibles

Cette année, à la mi-janvier, c'est à Grenoble qu'une dizaine de véhicules d'intervention du réseau qui ont été; eux-aussi, incendiés.

La police a décidé de renforcer les rondes autour des sites dits "sensibles" suite à ces évènements. C'est le cas, par exemple, pour le groupe de BTP Eurovia, touché lui aussi par des incendies en 2015 et 2016. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu