Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

80 consultations par jour dans le cabinet d'un médecin soupçonné d'escroquerie

-
Par , France Bleu Hérault
Montpellier, France

La CPAM de l'Hérault a porté plainte pour escroquerie contre un médecin généraliste de Montpellier. La Caisse primaire d'assurance maladie a fait ses comptes et remarqué que, pendant plus de deux ans, il recevait 80 patients par jour.

80 consultations par jour dans le même cabinet! (illustration)
80 consultations par jour dans le même cabinet! (illustration) © Maxppp -

Deux éléments troublants ont mis la puce à l'oreille de la Caisse primaire d'assurance maladie de l'Hérault. Et c'est ce qui a conduit la CPAM a porter plainte pour escroquerie contre un médecin généraliste de Montpellier. Tout d'abord, le rythme effréné de ce médecin de 59 ans, sur une période allant de mai 2015 à fin 2017 : 80 patients reçus chaque jour dans son cabinet, quartier Figuerolles. À titre de comparaison, un cabinet voisin reçoit quotidiennement une trentaine de patients. Mais ils sont deux médecins. Autre problème : le nombre d'ordonnances enregistrées ne correspond pas au nombre de consultations.

Cinq minutes par patient suffisent amplement

Le médecin incriminé ne comprend pas. Aux policiers qui l'ont entendu, il a émis une hypothèse : ses patients n'allaient pas chercher les médicaments qu'il leur avait prescrit. Sur le rythme hors du commun qu'il tenait chaque jour, il a expliqué que cinq minutes par patient lui suffisent amplement, d'autant qu'on vient surtout le voir pour de la bobologie. 

100.000 euros de préjudice

Alors que son chiffre d'affaire annuel est évalué à 300.000 euros, le montant du préjudice pour l'Assurance maladie est estimé à 100.000 euros. La somme a été saisie sur son compte.

Le médecin a été laissé libre. L'enquête se poursuit avec l'audition de ses patients.

La CPAM professionnalise la lutte contre la fraude

Depuis quelques années, la CPAM renforce la lutte contre la fraude avec des postes dédiés au sein de ses services. "On se professionnalise et on travaille avec nos bases de données qui sont très riches" explique Noémie Donnet-Aldigier , sous-directrice en charge de la fraude à la Caisse de l'Hérault. Ces données permettent de relever les anomalies dans les déclarations des professionnels de santé. Des fraudes présumées dont les montants peuvent être importants: "_jusqu'à un demi million d'euros_. Et pas seulement des médecins, ce sont parfois aussi des auxiliaires médicaux". 

Des préjudices "jusqu'à un demi million d'euros". N. Donnet Aldigier , sous directrice en charge de la fraude

On peut malgré tout se demander comment ce médecin a pu ainsi escroquer le système pendant plus de deux ans. Parce que le contrôle se fait a posteriori répond Noémie Donnet-Aldigier. "Les professionnels déclarent et l'assurance maladie rémunère. Charge en suite à l'assurance maladie de recouper les informations pour vérifier si la consultation a bien eu lieu." 

Le montant du préjudice lié à la fraude chaque année est stable dans l'Hérault: autour de 3 millions et demi d'euros.

"Les professionnels déclarent. L'assurance maladie rembourse".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu