Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

80 gendarmes pour stopper un trafic de drogue entre Tain-l'Hermitage et Tournon-sur-Rhône

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les 80 militaires drômois sont intervenus lundi matin à l'aube pour interpeller huit personnes soupçonnées de participer à un trafic de drogue. Ces dealers alimentaient le nord de nos deux départements de chaque côté de la vallée du Rhône depuis plusieurs mois.

illustration
illustration © Radio France - Nathalie de Keyzer

Tain-l'Hermitage, France

Il a fallu 80 gendarmes drômois pour mettre fin à un trafic de stupéfiant entre Drôme et Ardèche ce lundi matin. Les militaires sont intervenus à l'aube dans les secteurs de Tain-l'Hermitage et Tournon-sur-Rhône. Huit personnes ont été placées en garde à vue  et s'y trouvent toujours ce mardi soir.  

Une grosse somme d'argent saisie

Les enquêteurs ont saisi 700 grammes d'herbe de cannabis, un peu de cocaïne et surtout 10 mille euros en liquide.  A priori ces trafiquants revendaient de la drogue jusqu'au nord de la vallée du Rhône, Saint-Vallier et Serriéres par exemple. 

Plusieurs mois d'enquête

Les compagnies de Romans-sur-Isère, Crest et Tournon-sur-Rhône sont intervenues avec le renfort des hommes des PSPG (peloton spécialisé de protection de la gendarmerie) de Cruas et Tricastin et l'appui des trois PSIG ( peloton de surveillance et d'interventions de la gendarmerie) de Tournon, Valence et Romans. Les gendarmes enquêtaient depuis près de trois mois sur ce trafic.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu