Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

800 insultes et menaces sur le compte Facebook du maire de Saint-Gervais, après la visite d'E.Macron

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

D'après le maire de Saint-Gervais (Haute-Savoie), depuis la venue d'Emmanuel Macron à Chamonix la semaine dernière, plus de 450 faux profils Facebook ont généré 800 messages de haine à son encontre et contre le président de la République. Jean-Marc Peillex va porter plainte.

Jean-Marc Peillex, le maire de Saint-Gervais a publié sur Twitter quelques extraits des insultes reçues.
Jean-Marc Peillex, le maire de Saint-Gervais a publié sur Twitter quelques extraits des insultes reçues. © Radio France - Twitter

Des insultes et des menaces de morts, Jean-Marc Peillex en a reçu plus de 800 samedi sur son compte Facebook. Tous visent le maire de Saint-Gervais en Haute-Savoie et Emmanuel Macron. L'élu local explique que toutes ses publications, photos et commentaires liés à la visite du président jeudi dernier à Chamonix, ont été salies par des commentaires "orduriers". Les faux-comptes créés pour l'insulter et le menacer ont depuis été bloqués par son équipe ou supprimés

Quelques messages d'insultes et menaces reçus par Jean-Marc Peillex sur Facebook. - Aucun(e)
Quelques messages d'insultes et menaces reçus par Jean-Marc Peillex sur Facebook. - Facebook

450 faux profils Facebook et 800 messages de haine

Pour le maire de Saint-Gervais, cette attaque personnelle est dûe à la venue d'Emmanuel Macron en Haute-Savoie la semaine dernière, et au soutien qu'il lui a donné en condamnant les nombreux messages d'insultes destinés au président de la république et peints sur les routes. "Peillex, le maire qui s'est affiché avec le président de la République. Le président de la République qui soutient Jean-Marc Peillex, pour ceux qui veulent détruire le chef de l'État, vous avez la recette miracle" explique le maire de Saint-Gervais.   

Ça peut arriver à tout le monde - Jean-Marc Peillex, le maire de Saint-Gervais

Pas question de laisser courir pour l'élu local qui a décidé de porter plainte. "Si on laisse passer, ça veut dire qu'on accepte, qu'on a peur, que les menaces nous paralyse. [...] On ne peut pas laisser passer de telles choses, contre qui que ce soit. Et là, c'est un président de la République et un maire : deux symboles de la République" qui ont été attaqués explique le maire de Haute-Savoie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu