Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

82 moutons retrouvés dans le sous-sol des parties communes d'un immeuble à Tourettes-Levens

lundi 4 septembre 2017 à 17:38 Par Marion Chantreau, France Bleu Azur et France Bleu

Samedi 2 septembre, alors que les musulmans célébraient la fête de l'Aïd, fête du sacrifice, 82 moutons ont été découverts entassés dans dix mètres carrés dans les parties communes d'un immeuble de Tourettes-Levens (Alpes-Maritimes). Une enquête est ouverte.

Moutons en passe d'être abattus pour la fête de l'Aïd
Moutons en passe d'être abattus pour la fête de l'Aïd © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES/Claude ESSERTEL

Nice, France

Le week-end du 1er au 3 septembre, les musulmans ont célébré l'Aïd Al Adha, la fête du sacrifice. Afin de respecter le rituel, quatre lieux d'abattage ont été mis à la disposition de la communauté dans le département des Alpes-Maritimes : l’abattoir de Puget-Théniers, réservé prioritairement aux bouchers professionnels, et trois abattoirs temporaires à Caussols, Contes et Escragnolles. Pour garantir l'hygiène et le bon traitement des animaux, l'abattage rituel doit obligatoirement s’effectuer en abattoir agréé.

L'abattage de moutons est une pratique réglementée, qui nécessite des conditions sanitaires strictes et un respect de l'animal. Or, chaque année dans le département, environ 7.500 moutons sont tués illicitement, selon le procureur de la République de Nice.

Samedi, des moutons en passe d'être sacrifiés ont été retrouvés dans immeuble, à Contes. Les précisions du procureur de la République de Nice, Jean Michel Prêtre :

Le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre

Par ailleurs, deux personnes interpellées ce week-end sont poursuivies pour abattage clandestin, dans un champ. Abattre de manière clandestine des ovins est un délit passible de 15 000 euros d’amende et 6 mois d’emprisonnement.