Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A 12 ans, il dénonce à la police de Pontarlier sa mère qui cultive du cannabis

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Fâché contre sa mère, un garçon de 12 ans a interpellé une patrouille de policiers à Pontarlier jeudi 25 février. Se plaignant d'être battu, il a fini par dire aux policiers que sa mère cultivait du cannabis à son domicile. 12 plants ont été saisis, et la cultivatrice a été placée en garde à vue.

Les 12 plants de cannabis saisis par les policiers de Pontarlier au domicile de la mère de famille
Les 12 plants de cannabis saisis par les policiers de Pontarlier au domicile de la mère de famille - Police Nationale

Il en voulait visiblement à sa maman, ce garçon de 12 ans qui en sortant de l'école jeudi 25 février à Pontarlier, s'adresse à une patrouille de police qui croise son chemin. Aux policiers, il affirme être battu, et que sa mère l'a menacé d'une fessée à son retour à la maison. Les policiers engagent le dialogue, et de fil en aiguille, le garçon leur confie que la maman se livre à une activité délictuelle à son domicile : la culture de cannabis.

12 plants de cannabis saisis au domicile de la mère de famille

Un tel témoignage mérite vérification, les enquêteurs se rendent donc sur place, et découvrent effectivement  au domicile familial, dans des pots, 12 plants de cannabis déjà bien développés, et tout le matériel du parfait petit cultivateur clandestin. La mère de famille, mise devant le fait accompli, ne peut que reconnaître les faits, elle est placée en garde à vue. Cette femme de 31 ans dit s'être procuré le matériel en Espagne et que cette culture est destinée à sa consommation personnelle. Concernant les violences dénoncées par le jeune garçon, elle affirme n'avoir pas abusé des châtiments corporels sur son fils, qu'elle décrit comme turbulent.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La drogue est saisie, il y en a au total un kilo 200, elle sera détruite, tout comme le matériel. La maman, elle, devra s'expliquer devant la justice le 27 mai prochain. Le garçon a été provisoirement placé dans un foyer pour trois jours, le temps pour les policiers de vérifier si les violences maternelles sont bien réelles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess