Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

À 9 ans, il prend le TGV Paris-Montpellier tout seul

mercredi 3 octobre 2018 à 14:56 Par Pascale Viktory, France Bleu Hérault et France Bleu

Un enfant de 9 ans a embarqué dans un TGV Paris-Montpellier, mardi. C'est un contrôleur qui l'a repéré et a prévenu les policiers qui l'ont récupéré en gare. L'enfant avait fait une fugue.

photo d' illustration
photo d' illustration © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Montpellier, France

Un petit garçon de 9 ans a réussi à monter dans un TGV Paris-Montpellier mardi en gare de Roissy. L'enfant avait fugué du domicile de ses parents en région parisienne. C'est sa mère qui, à l'heure du réveil, a découvert qu'il n'était plus dans son lit. L'enfant était parti avec son cartable et un sac à dos contenant quelques affaires de rechange. 

Les parents ont immédiatement prévenu la police qui a diffusé un avis de recherche. Le sac à dos de l'enfant a été retrouvé quelques heures plus tard dans une rame de métro, mais pas de trace de l'enfant.

Il a pris un RER puis un TGV

Le petit garçon de 9 ans a ensuite pris un RER jusqu'à Roissy et c'est là qu'il a embarqué dans un TGV à destination de Montpellier. C'est un contrôleur qui a repéré l'enfant Il n'avait pas de billet mais a assuré qu'il était attendu à Montpellier.

Le contrôleur a prévenu sa hiérarchie qui a alerté le commissariat de Montpellier de la présence de cet enfant voyageant seul et sans billet. Les policiers l’ont finalement récupéré en gare de Montpellier.

Il n'avait visiblement pas choisi de venir à Montpellier, mais avait plutôt pris le premier train à quai. Quant aux motifs de sa fugue, les policiers évoquent une jalousie intra-familiale.