Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

"On n'a absolument plus rien", les sinistrés de l'incendie de Millas racontent

Par

Un couple et ses deux enfants ont perdu leur maison dans le violent incendie de dimanche dans les Pyrénées-Orientales. Ils estiment avoir été "oubliés" par les autorités. Une cagnotte Leetchi a été lancée pour leur venir en aide, et la solidarité s'organise.

Une cagnotte leetchi a été lancée par la mairie de Millas pour venir en aide à la famille sinistrée Une cagnotte leetchi a été lancée par la mairie de Millas pour venir en aide à la famille sinistrée
Une cagnotte leetchi a été lancée par la mairie de Millas pour venir en aide à la famille sinistrée © Radio France - Simon Colboc

"Venez, je vous ouvre le portail ou plutôt ce qu'il en reste..." Sam Conéjéro a des trémolos dans la voix : si son épouse et ses deux fils de 16 et 18 ans sont indemnes, une partie de sa vie vient de partir en fumée. "Nous n'avons plus rien. C'était mon havre de paix, notre petit coin de nature à nous, là où je trouvais l'inspiration. C'était aussi l'endroit où je travaillais, ici c'était mon studio d'enregistrement, il n'y a plus rien..." La maison, située à l'écart du village de Millas, près du deuxième lac, n'est en effet plus qu'un amas de cendres encore fumantes

Publicité
Logo France Bleu

Oubliés par les gendarmes et les pompiers ? 

Dimanche soir, ce couple et ses deux enfants ont évacué d'eux-mêmes face à l'avancée des flammes de l'incendie qui courrait entre Millas et Néfiach. "Je n'ai eu le temps que d'emmener quelques caméras, c'est tout." Sam Conéjéro assure ensuite avoir prévenu les secours.
"J'ai vu les gendarmes qui m'ont expliqué que personne ne vivait près du lac... qu'il n'y avait qu'un casot (cabane en catalan) ! C'est pas logique ! Notre maison figure au cadastre depuis les années 70 et tout le monde sait que nous vivons ici depuis dix ans et nous y sommes toute l'année. Alors oui, on vit au milieu de nulle part mais on est là !"

De son côté, la mairie de Millas confirme que cette famille vit au bord du deuxième lac toute l'année et que la maison figure bien sur le cadastre. Sam Conéjéro refuse cependant d'entrer dans la polémique.

"Je n'incrimine personne. J'admire les pompiers, je les remercie pour tout ce qu'ils font mais c'est rageant de voir les Canadair déverser de l'eau dans les vergers mais rien pour défendre la maison. D'autant plus rageant que depuis dix ans, nous sommes très vigilants sur le risque incendie : le terrain est toujours bien coupé, bien entretenu, j'ai une armoire anti-feu où je stocke les produits dangereux et puis les réservoirs de mes voitures de collection (garées devant la maison) sont totalement vides." 

Contacté, le patron des pompiers du département, le général Jean-Pierre Salles-Mazou, explique "avoir demandé des informations à ses services avant de s'exprimer."

Tout ce qu'il reste de la cuisine de la famille Coréjéro © Radio France - Simon Colboc

La solidarité s'organise dans le département

Pour venir en aide aux sinistrés, la mairie de Millas a lancé une cagnotte Leetchi sur internet . Sensible à leur détresse, une famille du Perthus a déjà prévu leur offrir plusieurs meubles. "Après un décès dans notre famille, nous avons décidé de faire don de l'ensemble des meubles du logement", explique Marina Monceu, qui "remercie chaleureusement les gendarmes, la mairie et les services techniques du Perthus : tous vont prêter main forte ce mardi matin pour charger les meubles dans un camion". 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu