Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Amiens, le trou commence à être rebouché

-
Par , France Bleu Picardie

Ce vendredi matin, le trou à Amiens, derrière la mairie, a commencé à être rebouché, 15 jours après sa formation. Le béton a été coulé pour combler 200m3.

200 m3 de béton versés dans le trou à Amiens ce vendredi.
200 m3 de béton versés dans le trou à Amiens ce vendredi. © Radio France - Lise Verbeke

Le béton a coulé ce vendredi matin dans la cavité médiévale, formée il y a 15 jours, place Debouverie, derrière la mairie d'Amiens. L'entreprise Unibéton, d'Amiens Nord, a commencé le chantier. Pour le moment, 200 m3 de béton ont été versés dans le trou. 

6 camions toupies se sont relayés autour du trou pendant 4 heures.
6 camions toupies se sont relayés autour du trou pendant 4 heures. © Radio France - Lise Verbeke

Le balai des camions toupies a duré quatre heures. Six camions se sont relayés, chacun peut contenir 7m3 de béton, déversé en quelques minutes "C'est un béton spécial, détaille Frédéric Delaune, de la société Unibéton, un béton fluide, pour s'infiltrer dans toute la cavité. On l'appelle "réexclavable", c'est à dire qu'en cas de besoin, on pourra intervenir à nouveau dessus". Il sera en effet possible de percer le béton, si jamais d'autres cavités sont découvertes, et ainsi ré-injecter du béton pour les combler. Mais aussi pour installer des câbles de fibres ou des canalisations. 

Manœuvre difficile pour les camions 

Le plus difficile ce vendredi matin pour les ouvriers, a été d'assurer la sécurité. Les camions ont dû manœuvrer en plein centre ville, en faisant attention à la circulation des voitures mais aussi des passants, "car les gens sont curieux, ajoute Frédéric Delaune, tout à l'heure, on a évacué des gens qui sont rentrés dans le chantier, c'est pas évident, mais on y arrive!". 

La circulation en centre-ville est compliquée.
La circulation en centre-ville est compliquée. © Radio France - Lise Verbeke

Les 300m3 restant devraient être comblés mardi et mercredi prochain. Mais l'entreprise sait que ça sera plus compliqué avec la circulation provoquée par la rentrée. Il faudra redoubler de vigilance. 

Ce lundi, un nouveau géo-radar devrait être installé pour sonder à nouveau la cavité et voir s'il y a d'autres excavations. Les données ne seront pas analysées avant plusieurs jours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess