Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Béziers, il menace la gérante d'une supérette et sa fille de 5 ans avec une arme factice

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Un homme de 42 ans a été condamné à trois ans de prison dont un avec sursis pour avoir braqué une supérette la semaine dernière à Béziers, il avait menacé la gérante qui était en compagnie de sa fille de 5 ans.

Le braqueur avait une arme factice (illustration)
Le braqueur avait une arme factice (illustration) © Maxppp - Olivier BUREAU

Mardi dernier, le 20 octobre, un homme de 42 ans avait pénétré dans une supérette de Béziers et menacé la gérante avec une arme pour se faire remettre la caisse. Il avait le visage masqué par une écharpe et pointait son arme non seulement sur la gérante mais aussi sur sa fille de 5 ans.

La gérante avait réussi à prévenir son époux qui avait réussi à mettre le braqueur en fuite. Il l'avait poursuivi dans la rue et maîtrisé avec l'aide d'un témoin jusqu'à l'arrivée de la police. 

En garde à vue, l'homme niait être l'auteur du braquage malgré l'arme retrouvée sur une lui, une arme factice. Un homme qui souffre de problèmes psychiatriques selon l'expert qui a estimé que son discernement était altéré (la peine encourue est alors diminuée d'un tiers) tout en le déclarant responsable de ses actes. 

Déjà connu pour des faits similaires, le braqueur a finalement été condamné à trois ans de prison dont un an avec sursis. Il devra se faire soigner et indemniser les victimes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess