Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

A Bolbec, les habitants choqués après la séquestration d'un jeune handicapé pendant un mois

vendredi 12 janvier 2018 à 5:33 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

A Bolbec, ville de plus de 12 000 habitants, c'est la consternation après la découverte de l'affaire de sequestration d'un jeune handicapé de 19 ans pendant un mois. Huit agresseurs sont mis en examen pour actes de torture et de barbarie, des faits passibles de la cour d'assise.

Le domicile de la victime à Bolbec
Le domicile de la victime à Bolbec © Radio France - Amélie Bonté

Bolbec, France

A Bolbec, ville de plus de 12 000 habitants, presque tout le monde se connaît. Mais quand on voit la maison de la victime en plein centre-ville, ce jeune handicapé de 19 ans, on comprend mieux pourquoi personne n'a rien vu... Pour accéder à son domicile, il faut quitter la rue commerçante principale, s'engouffrer dans un passage pas très engageant, aller au fond de la cour, pour découvrir le petit jardin et la maison.Raymond et Françoise habitent  la rue juste au dessus, leur jardin donne sur celui de la victime :

Depuis un mois on entendait des gens s'amuser"-Raymond

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté à Bolbec

J'entendais souvent des cris, j'ai dit à mon mari qu'il fallait faire attention, qu'il y avait une bande"- Françoise

Les commerçants du quartier, non plus, n'avaient rien remarqué. Ils ont tous découvert dans la presse. L'un des rares à avoir accepter de donner son avis, c'est Michel, qui tient un restaurant à 100 m :

Vu où c'était dans l'arrière-cour on ne pouvait rien voir"

Pour arriver au domicile de la victime, il faut traverser ce passage et monter les escaliers pour accéder à la cour - Radio France
Pour arriver au domicile de la victime, il faut traverser ce passage et monter les escaliers pour accéder à la cour © Radio France - Amélie Bonté

C'est une honte, ça ne devrait pas exister. Ces gens devraient être punis au maximum"

Les huit agresseurs, dont six mineurs qui connaissaient la victime, pour avoir fréquenté à Bolbec les mêmes établissement scolaires, sont passibles de la cour d'assise. Jeudi soir, plusieurs étaient mis en détention provisoire.

Pour le procureur de la République du Havre, les faits sont "impressionnants" surtout par leur durée :

ECOUTEZ le procureur de la République du Havre, François Gosselin