Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourgoin-Jallieu : pas d'allongement pour les délais d'audiencement, mais pour le chantier du tribunal oui

-
Par , France Bleu Isère

C'est ce mardi 19 janvier que la présidente et la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu (Isère) ont dressé le bilan de l'année 2020 et présenté les réformes à venir, les projets pour leur juridiction.

Dietlind Baudoin, procureure de la République, et Nathalie Hacquard, présidente du tribunal.
Dietlind Baudoin, procureure de la République, et Nathalie Hacquard, présidente du tribunal. © Radio France - Céline Loizeau

L'audience solennelle de rentrée est un exercice obligatoire pour les tribunaux. Mais en raison de la crise sanitaire, c'est en comité réduit, face à la presse, que la présidente et la procureure de la République du tribunal de Bourgoin-Jallieu (Isère) sont revenues sur cette année 2020, très particulière en raison du coronavirus. Une année marquée aussi par la fusion des TGI et des TI en un tribunal unique ou encore une réforme renforçant les peines alternatives à l'emprisonnement.

Pas de délais plus longs pour juger les affaires

2020 a commencé avec deux mois de grève des avocats. Puis il y a eu le coronavirus et le premier confinement de deux mois avec peu de d'audiences. Malgré cela, au final, très peu de retard. Dietlind Baudoin, procureure de la République, et Nathalie Hacquard, la présidente, l'expliquent par l'exemplarité des agents, leurs implications, ainsi que le travail en bonne intelligence avec le barreau. 

"On a ainsi pu créer des audiences supplémentaires en début d'été et au second semestre pour finir l'année judiciaire 2020 sans allonger nos délais d'audiencement", souligne Nathalie Hacquard.  Dietlind Baudoin, procureure de la République, précise pour sa part qu'il "y a eu aussi un lourd travail de réorientation des dossiers au pénal."

Des violences conjugales en hausse

Le tribunal de Bourgoin-Jallieu n'échappe pas à la hausse des faits de violences conjugales. "Ces faits représentaient 2,13% des dossiers enregistrés au bureau d'ordre en 2017. Ils représentent près de 4% des dossiers en 2020", indique la procureure de la République. En ce début 2021, le tribunal, comme les autres, s'est vu doter de trois bracelets anti rapprochement pour éviter qu'une personne violente entre en contact avec sa victime. Un dispositif qui vient en complément des trois téléphones "grave danger"

Toujours dans le cadre de la lutte contre les violences conjugales, mi-2021, doit ouvrir le centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales. "Il y aura 8 places pour des auteurs de violences conjugales, éloignés du domicile et surtout avec une prise en charge pluridisciplinaires", fait remarquer Dietlind Baudoin, la procureure. Ce centre devrait être implanté en pays viennois. Défendu par la députée LREM de la 8e circonscription Caroline Abadie, ce projet a vu la procureure de Bourgoin-Jallieu et son homologue de Vienne, Audrey Quey, fortement s'impliquer.

Le chantier de nouveau tribunal prend encore du retard

A Bourgoin-Jallieu, voilà plusieurs décennies que l'on entend parler du projet de nouveau tribunal. Si un projet a été arrêté, voilà plusieurs années que le démarrage de ce chantier de rénovation-extension est régulièrement reporté. Nouvel épisode avec du retard pris d'un point de vue administratif du fait de l'année 2020 particulière. Le tribunal devait aménager dans des modulaires, près du commissariat, en ce début d'année. Ce devrait être pour la fin de l'année. Cet aménagement provisoire doit durer le temps des travaux de construction et de réhabilitation de l'actuel palais de justice. L'emménagement dans les nouveaux locaux est annoncé pour la fin de l'année 2023. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess