Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Brest, des policiers visés par des tirs de mortier

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Des policiers du commissariat de Brest (Finistère) ont été pris pour cible dans la nuit de mercredi à jeudi dans le quartier de Bellevue. Un véhicule qui patrouillait a reçu cinq tirs de mortier d'artifice, qui n'ont fait ni blessé ni dégât. Personne n'a été interpellé.

C'est un équipage de l'unité canine qui a été pris pour cible.
C'est un équipage de l'unité canine qui a été pris pour cible. © Radio France - Nicolas Olivier

C'est un acte gratuit qui a visé une voiture de police jeudi 29 avril à Brest, peu après minuit. Selon les informations de nos confrères de Ouest-France, confirmées par France Bleu Breizh Izel, le véhicule de l'unité canine du commissariat central a reçu une série de 5 tirs délibérés provenant d'un individu armé d'un mortier d'artifice. La brigade était alors en train de circuler le long des barres d'immeubles de la rue Maréchal-Clauzel dans le quartier de Bellevue.

Les auteurs ont filmé la scène

Il n'y a pas eu de blessé ni de dégâts matériels. En se repliant, les fonctionnaires constatent que deux personnes filment la scène sur un téléphone portable, sans doute "pour faire le buzz sur les réseaux sociaux" imagine le commissaire central Nicolas Hoarau. Les auteurs, dissimulés par des capuches, n'ont pu être identifiés. Lorsque les policiers sont intervenus quelques instants après, il n'y avait plus personne. 

Un syndicat de police dénonce "une surenchère"

Cette attaque heureusement sans conséquence n'a pas vraiment surpris les policiers brestois. "On savait que ça allait arriver, maintenant j'ai peur que ça se passe ailleurs et je crains pour les semaines à venir, réagit Gaël Adam, le délégué local du syndicat Unité SGP Police-FO. Un quartier va filmer donc l'autre va vouloir le faire. Malheureusement c'est une mode, c'est la surenchère, et ça met en danger les collègues." Les syndicats demandent plus que jamais des renforts humains, et la création d'une BAC (brigade anti-criminalité) de jour.

ECOUTEZ la réaction de Gaël Adam, délégué Unité SGP Police-FO à Brest

Choix de la station

À venir dansDanssecondess