Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

A Brest, des tentatives d'agression d'étudiantes

jeudi 19 avril 2018 à 12:02 Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

A Brest, deux étudiantes ont subi des tentatives d'agression la semaine dernière et en début de semaine, à proximité de la faculté. Le président de l'université a rappelé les règles de prudence aux 23.000 étudiants de l' UBO.

L'université de Brest.
L'université de Brest. © AFP - GUIZIOU Franck/hemis

Brest, France

Selon une source bien informée, l'homme a agi à deux reprises de la même manière. A une heure tardive,  il s'est approché de l'étudiante en arrivant derrière elle, à proximité du pont Schuman. Il a lui a mis une main sur la bouche pour tenter de la bâillonner et l'entrainer dans les fourrés. Cette première tentative d'agression s'est déroulée la semaine dernière. L'étudiante avait réussi à se débattre et à s'enfuir.

La deuxième a été observée en début de semaine. Un agent de sécurité du Crous était en vigilance. Il a entendu les cris et son apparition a fait fuir l'agresseur. 

A la suite de la deuxième agression, l'UBO a adressé un mail préventif aux 23.000 étudiants en rappelant les règles élémentaires : se déplacer si possible à plusieurs, éviter les rues mal éclairées et éviter de se couper du monde avec un casque ou des oreillettes. L'initiative a été relayée par la presse. Avantage : les jeunes femmes vont être plus prudentes. Inconvénient : le prédateur est probablement sur ses gardes et les éventuelles planques pour tenter de l'interpeller ont peu de chance d'aboutir désormais.