Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Brive, 300 personnes rendent hommage à Samuel Paty

-
Par , France Bleu Limousin

Alors qu'un hommage national sera rendu ce soir à Samuel Paty, quelques 300 personnes se sont rassemblées ce midi à Brive devant la mairie. Une Marseillaise poignante a été reprise en coeur après le discours du maire et une minute de silence.

Trois cents personnes ont rendu hommage à Samuel Paty ce midi à Brive
Trois cents personnes ont rendu hommage à Samuel Paty ce midi à Brive © Radio France - Nicolas Blanzat

Trois cents personnes se sont rassemblées ce midi à Brive devant la mairie, alors qu'un hommage national sera rendu ce soir à Samuel Paty, ce professeur assassiné par un terroriste pour avoir montré en classe des caricatures de Charlie Hebdo.

Samuel Paty a été tué pour avoir fait son devoir

"Aucun mot ne serait assez fort pour condamner cet acte barbare qui ébranle nos consciences" estime Frédéric Soulier, "Samuel Paty a été tué pour avoir fait son devoir professionnel, celui d’enseigner à ses élèves l’impératif besoin de discerner les faits et gestes de notre société" a poursuivi le maire dans son discours. "Aujourd’hui, nous sommes nombreux à exprimer notre colère, notre besoin de justice mais aussi des mesures fermes et durables pour extirper le radicalisme islamiste qui a pris racine sur notre sol".

Le rassemblement en mémoire de Samuel Paty à Brive
Le rassemblement en mémoire de Samuel Paty à Brive © Radio France - Nicolas Blanzat

Des citoyens mobilisés pour la liberté

Dans la foule massée au pied de l'hôtel de ville, de nombreux citoyens sont venus défendre "la liberté" lance Claude, 88 ans, bouleversé. "J'ai connu tant de liberté, on pouvait tout dire. _Ce qui arrive me dépasse_. Quand je vois que les instituteurs ne peuvent pas faire leur programme, je suis complètement déboussolé. Quand j'étais à l'école, l'instituteur était au dessus de tout".

Instituteurs et professeurs particulièrement concernés

Des instituteurs et professeurs étaient bien sûr présents comme Laure, enseignante en primaire à Brive. "On se dit qu'il n'y a plus aucune limite" constate-t-elle, "car si on a un respect des parents, de plus en plus de familles développent une agressivité envers l'école et forcément les enseignants. Il peut y avoir des différences, mais il faut savoir les apaiser".

De nombreux élus ont assisté à l'hommage
De nombreux élus ont assisté à l'hommage © Radio France - Nicolas Blanzat

Après le discours du maire et une minute de silence, une Marseillaise poignante a été reprise en coeur par la foule. Avant une longue salve d'applaudissements en mémoire de Samuel Paty.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess