Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

A Caen, les avocats jouent "la liberté guidant le peuple" contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Nouvelle action spectaculaire des avocats caennais en grève depuis le 6 janvier contre la réforme des retraites. En marge de l'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire, ils ont rejoué la Liberté guidant le peuple en chantant la Marseillaise.

Nouvelle action spectaculaire des avocats caennais : ils ont joué la Liberté guidant le peuple en entonnant la Marseillaise, en marge de l'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire.
Nouvelle action spectaculaire des avocats caennais : ils ont joué la Liberté guidant le peuple en entonnant la Marseillaise, en marge de l'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

En grève depuis le 6 janvier, ils ne manquent pas d'idées pour se faire entendre. Après le buzz créé par le jet de leurs robes au pied de la ministre de la justice, la minute de silence observée dans la salle des pas perdus lors de l'audience solennelle de rentrée de la cour d'appel, ils ont cette fois rejoué le célèbre tableau de Delacroix, "La liberté guidant le peuple" en entonnant l'hymne national en marge de l'audience de rentrée du tribunal judiciaire.

Une avocate, épaule dénudée, bonnet phrygien sur la tête, drapeau français dans une main, code de l'avocat dans l'autre, alors que des collègues gisent à ses pieds. Cette liberté guidant le peuple résume, selon Marie-France Mouchenotte avocate au barreau de Caen, le combat que livrent aujourd'hui les avocats. "Nous sommes en tant qu'avocats les garants de la liberté de tout un chacun. Aujourd'hui on sabre ce pilier de la justice, et nous voulons dire au gouvernement que nous ne lâcherons rien". 

Autre symbole de leur profession menacée par la réforme des retraites, le serment qu'ils prêtent à nouveau avant l'audience solennelle.

Une audience à laquelle seul le bâtonnier Gaël Balavoine assiste. La présidente du tribunal judiciaire salue sa présence en soulignant "l'importance d'une défense forte pour les justiciables". Joëlle Munier Pacheu qui évoque leur grève. "Je forme le vœu que les négociations en cours aboutissent rapidement à un accord de qualité propre à dissiper vos craintes et que nous puissions reprendre un cours normal de notre activité judiciaire". De nombreuses affaires sont renvoyées du fait de la grève, notamment en matière familiale. "L'examen des dossiers de contentieux hors et après divorce est désormais reportés au mois de septembre" précise-t-elle. 

Procès sur la fin de vie renvoyé aux assises en raison de la grève 

Le procès qui devait ouvrir la session de la cour d'assises du Calvados ce lundi a été renvoyé. Les deux accusés, un frère et une sœur, sont poursuivis pour avoir tenté d'empoisonner leur mère âgée et handicapée. Cédric Moisan, leur avocat en grève contre la réforme des retraites, a sollicité et obtenu le renvoi. La présidente de la cour d'assises a précisé qu'il n'était "pas question de contraindre un avocat à plaider contre sa volonté. Ça ne peut que nuire à la défense des accusés". Cette affaire qui pose la question de la fin de vie devrait être jugée lors de la prochaine session d'assises.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu