Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Caen, les "gamers" peuvent toujours se rendre à la salle de jeux vidéos

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Malgré le troisième confinement, les amateurs de jeux vidéos peuvent vivre leur passion à la Team Factory, une salle de e-sport qui a ouvert ses portes il y a un an à Caen.

Vincent Caillou et son frère Clément, passionnés de jeux vidéos à Caen.
Vincent Caillou et son frère Clément, passionnés de jeux vidéos à Caen. © Radio France

Le secteur du jeu vidéo a profité pleinement de ces mois de crise sanitaire. Un secteur dynamique qui a enregistré en France un chiffre d'affaires en hausse de 11%, à plus de 5 milliards d'euros, selon une étude du SELL, le Syndicat des Editeurs de Logiciels de loisirs.

A Caen, la Team Factory a ouvert ses portes il y a un an, juste avant le premier confinement. Cette salle de jeux vidéos, sur ordinateur, reste ouverte malgré les nouvelles restrictions. "Il y a une sorte de vide juridique car nous avons aussi une boutique d'informatique", explique le gérant, Vincent Caillou. 

"Un bon moyen de casser l'isolement"

La salle équipée d'ordinateurs derniers cris peut donc accueillir les passionnés, dans le respect des règles sanitaires. "C'est un bon moyen de s'évader et de casser l'isolement dans lequel on est depuis un an", raconte Vincent Caillou. 

Parmi ses clients, on retrouve des étudiants, des travailleurs au chômage partiel ou encore des cadres qui viennent se défouler après le travail. "Mon client le plus âgé a 96 ans", sourit Vincent Caillou. 

Certains passionnés affichent même de grandes ambitions. Clément veut ainsi devenir semi-professionnel et constituer une équipe de e-sport avec cinq joueurs normands. Son objectif : "Faire des performances dans les tournois et trouver un coach pour solidifier l'équipe". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess