Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

A Caen, on a voté pour la première fois en détention

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

C'est une première en France, les détenus ont pu voter en prison pour les élections européennes. Une possibilité offerte par la loi du 23 mars 2019. Au centre pénitentiaire de Caen, les détenus disposant de droits civiques et inscrits sur les listes ont pu glisser un bulletin dans l'urne.

33 détenus du centre pénitentiaire de Caen ont pu glisser un bulletin dans l'urne pour les élections européennes. Une première en détention.
33 détenus du centre pénitentiaire de Caen ont pu glisser un bulletin dans l'urne pour les élections européennes. Une première en détention. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Caen - France

Au centre pénitentiaire de Caen, Stéphane attendait ce moment depuis huit ans. Avant la loi du 23 mars 2019, voter était possible pour les détenus, mais compliqué. "Il fallait avoir une permission de sortie, difficilement accordée, ou faire une procuration à condition de trouver quelqu'un à qui la donner", explique-t-il. Alors il a mis un point d'honneur à venir dans l'isoloir installé dans une salle de la prison, glisser son bulletin dans une enveloppe pour voter par correspondance.

Des isoloirs et les bulletins de vote disposés sur une table, comme dans un vrai bureau de vote. - Radio France
Des isoloirs et les bulletins de vote disposés sur une table, comme dans un vrai bureau de vote. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Car s'ils ne sont pas privés de leur droits civiques et s'ils sont inscrits sur les listes électorales, les détenus peuvent voter. "Sur 430 détenus, 79 avaient demandé à pouvoir voter, indique Alain Promontet, directeur adjoint du centre pénitentiaire de Caen. Après écrémage des services de l'INSEE, qui a vérifié si tous étaient bien inscrits sur les listes, 33 ont été retenus". 

Le vote, une fenêtre ouverte sur l'extérieur, pour Didier, un des votants du centre pénitentiaire de Caen

Mais ce n'est pas simple de s'intéresser à ce qui se passe à l'extérieur constate Didier, un des votants du jour. "Quand on est en détention, on se sent rejeté de la société, surtout sur les longues peines. Moi je suis dans une démarche de demande de conditionnelle pour tenter d'espérer refaire ma vie, donc voter fait partie de cette démarche là." C'est aussi une reconnaissance du statut de citoyen pour les détenus se félicite Andy, même s'il sait que tous ne partagent pas son avis. "Certains pensent que c'est de la courtoisie, pour faire parler les médias. Mais moi je suis très heureux d'avoir pu voter". 

Reportage lors du vote

Les bulletins des détenus caennais ont quitté le centre pénitentiaire dans une grande enveloppe scellée et seront dépouillés dimanche 26 mai 2019 en même temps que ceux de tous les autres citoyens français.