Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Haute-Savoie : à Chamonix, une famille mauricienne installée depuis quatre ans est menacée d'expulsion

dimanche 28 octobre 2018 à 7:01 Par Xavier Grumeau, France Bleu Pays de Savoie

Habitant la vallée de Chamonix (Haute-Savoie) depuis plus de quatre ans, une famille mauricienne peut être expulsée à tout moment. Un collectif de citoyens et d'élus s'est monté afin de lui venir en aide.

300 citoyens et élus se sont rassemblé le week-end dernier pour soutenir la famille.
300 citoyens et élus se sont rassemblé le week-end dernier pour soutenir la famille. - Dominique André

Chamonix, France

Arrivée en France le 12 juin 2014 à Chamonix, la famille n'avait pas d'autre choix que de quitter l'île Maurice. Menacés de mort par leur famille après le décès de sa belle-mère, Bibi Emamally, son mari et leurs trois enfants se sont retrouvés à la rue. Une situation qui a duré pendant deux mois avant que la sœur de Bibi ne les accueille dans son appartement à Chamonix.

En quatre ans, la famille a réussi à s'intégrer à la communauté locale : les enfants sont inscrits à l'école, les parents cherchent des petits boulots pour subvenir à leurs besoins et ils déclarent leurs revenus aux impôts.

Mais quand ils demandent un titre de séjour, la préfecture est plus réticente. "Je ne pouvais pas faire de titre de séjour avec mon visa touristique" raconte Bibi, la voix serrée par l'émotion. "_Ils m'ont dit que je n'aurai pas de papiers et que je devais retourner à l'île Maurice"_

Les années passent, et le 18 septembre 2018, un contrôle routier va déclencher une procédure d'OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) à l'encontre de la famille. Lors du contrôle, "je n'avais pas de passeport et notre visa était dépassé". En 48 heures, la famille doit trouver un avocat pour les défendre et monter un dossier prouvant leur intégration en France.

"Le gendarme a appelé la préfecture. On devait trouver un avocat dans les 48 heures sinon on était expulsé" Bibi Emamally, la mère de famille est encore sous le choc.

Désemparée, la famille fait appel aux voisins pour l'aider dans ses démarches. Ensemble, ils réussissent à engager un avocat et à monter un dossier avec quelques justificatifs. Trois jours après le contrôle d'identité, la famille est convoquée devant le tribunal de Grenoble qui rejette sa demande de titre de séjour.  Soutenue par un collectif de citoyens, la famille a décidé de faire appel de cette décision au tribunal administratif de Lyon.

"On a amené des preuves montrant leur intégration avec le témoignage des écoles, de leurs employeurs, de leurs voisins" - Dominique André est l'un des citoyens de ce collectif

Aujourd'hui, leur dossier est plus solide. Le week-end dernier, un rassemblement citoyen a réuni près de trois-cents personnes pour les soutenir. Une pétition en ligne et manuscrite a été signée par plus de mille personnes et une cagnotte participative a réuni près de trois mille euros.

Avec le soutien d'élus chamoniards et d'artistes tel qu'André Manoukian, ils souhaitent faire pression sur le préfet de Haute-Savoie pour autoriser le titre de séjour de la famille Emamally.