Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Dinard, un enfant meurt enseveli sous le sable : "C'était l'horreur"

jeudi 26 avril 2018 à 19:06 Par Brigitte Hug, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Un accident dramatique mercredi en fin d'après-midi, sur la plage de Saint-Enogat à Dinard, en Ille-et-Vilaine. Un garçon de 11 ans et demi, originaire de la région parisienne, est décédé après avoir été enseveli sous le sable. Il avait creusé un trou profond sur la plage quand il a été recouvert.

La plage de Saint-Enogat à Dinard
La plage de Saint-Enogat à Dinard - tourismebretagne.com

Dinard, France

Il ne restait plus que cinq à six personnes en cette fin d'après-midi sur la plage de Saint Enogat, dont la victime, son père et sa petite soeur. "J'ai entendu appelé au secours" témoigne le gérant de la crêperie de la plage, Claude Gicquel. 

Quand il intervient, l'enfant est complètement enseveli. "Il était assis au fond du trou avec 60 à 70 cm de sable au dessus de la tête." Les quelques témoins de la scène dont le père ont essayé de creuser mais ils n'avaient pas de pelle. "Le sable qu'on enlevait, retombait par ailleurs, c'était l'horreur!", explique le restaurateur. 

Ils ont pu dégager la tête mais pas davantage. Les pompiers sont arrivés une dizaine de minutes plus tard. Avec du matériel, ils ont pu extraire l'enfant du sable mais il était déjà inconscient. Pris en charge par le SMUR, le garçon est décédé d'un arrêt cardiaque dans l'ambulance qui le transportait vers les urgences pédiatriques de l'hôpital sud à Rennes.

Le trou était gigantesque

La procureur de la République, Christine Le Crom, a confirmé que le trou était "gigantesque" : environ 1m 50 de profondeur sur deux mètres de large. Alors que l'enfant était au fond, les parois ont cédé. "C'est purement accidentel et il n'y a qu'une enquête de décès en cours" ajoute la magistrate qui n'a pu recueillir encore les témoignages du père et de la petite sœur de la victime. Extrêmement choqués, ils ont été hospitalisés tous les deux. La famille originaire de l'Essonne était en vacances à Dinard.

Le risque zéro n'existe pas en bord de mer

"Il faut redoubler de vigilance en cette période où les plages ne sont pas encore surveillées, car le risque zéro n'existe pas en bord de mer" insiste Frédéric Guesné, le délégué départemental SNSM pour les plages.

Frédéric Guesné, de la SNSM: "Creuser un trou dans le sable, c'est dangereux!"