Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

À Étampes dans l'Essonne, une bagarre entre une centaine de jeunes sur la base de loisirs

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La scène, filmée, a fait le tour des réseaux sociaux : une rixe entre deux bandes rivales a opposé plus d'une centaine de jeunes vendredi en fin d'après-midi. Des centaines de familles étaient venues s'y reposer, alors que le thermomètre avoisinait les 40 degrés. La région porte plainte.

Capture d'écran - Une centaine de jeunes se sont affrontés sur la base de loisirs d'Etampes (Essonne) vendredi après-midi.
Capture d'écran - Une centaine de jeunes se sont affrontés sur la base de loisirs d'Etampes (Essonne) vendredi après-midi.

Une bagarre entre deux bandes rivales de deux cités de l'Essonne a perturbé l'après-midi de nombreuses familles vendredi, sur la base de loisirs d'Étampes. Une vingtaine de jeunes de Mennecy se sont affrontés, vers 18h, avec près de 80 jeunes de la cité des Guinettes à Étampes, sous les yeux médusés de centaines de familles venues profiter d'un après-midi caniculaire. Le vol d'un téléphone et d'une carte bancaire serait à l'origine de la dispute. Trois participants à la bagarre ont été légèrement blessés, mais n'ont pas voulu porter plainte. La police a dispersé la foule énervée avec des tirs de gaz lacrymogène. 

La région porte plainte

De son côté, la région a décidé de porter plainte, et se rend sur site ce dimanche matin pour adresser un message de fermeté. "Ce n'est pas le premier incident que nous avons sur nos bases de loisirs ! " déplore Patrick Karam, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France en charge de la jeunesse, des sports, de la vie associative, de la citoyenneté et des loisirs. 

Il réclame à l'Etat plus de moyens pour éviter de tels affrontements, "plus de vigiles, de forces de police, de gendarmerie pendant les périodes de fortes chaleurs, on sent bien cette année que la situation est volatile ! Il n'est pas acceptable que nos îles de loisirs qui servent à la détente des familles servent à régler des comptes, à terroriser les familles !"

D'après Patrick Karam, les tensions augmentent particulièrement cet été sur les bases de loisirs d'Ile-de-France. "On sent bien qu'il y a une tension depuis quelques semaines, que la situation est plus volatile que les années précédentes, que la violence ne demande qu'à se déchaîner (...) beaucoup de jeunes ne retournent pas dans leurs pays d'origine, ils sont dans leurs appartements et se regroupent et vont régler leurs querelles sur nos îles !"

"La région investit de manière colossale pour le repos des familles, pour donner aux familles les plus défavorisées l'opportunité de se reposer, de se détendre, il n'est pas question qu'on traumatise ces familles-là, que des enfants soient marqués à vie parce que vous avez des voyous qui s'affrontent !" insiste l'élu. Il demande notamment au ministre de l'Intérieur des interdits d'îles de loisirs, avec des fichiers, comme pour les stades. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess