Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Firminy, le gang des cambrioleurs était installé dans un local associatif

vendredi 10 novembre 2017 à 20:05 Par Lola Fourmy, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu Saint-Étienne Loire

Dans la Loire, 16 personnes ont été interpellées et mises en examen pour vol en bande organisée et association de malfaiteurs cette semaine. D’origines albanaise et kosovare elles sont soupçonnées d’avoir commis 350 cambriolages dans toute la région. Elles étaient notamment basées à Firminy.

Le local associatif fermé suite à l'arrestation de seize cambrioleurs présumés.
Le local associatif fermé suite à l'arrestation de seize cambrioleurs présumés. © Radio France - LF

La gendarmerie nationale a mené un gros coup de filet cette semaine dans la Loire avec l’interpellation de quinze hommes et une femme soupçonnés d’avoir commis de nombreux cambriolages. Ce vendredi soir, quatorze dorment en prison, et tous sont mis en examen pour vol en bande organisée et association de malfaiteurs. Depuis septembre 2016, ils auraient commis 350 cambriolages dans la région Auvergne Rhône Alpes (Loire, Haute-Loire, Isère, Drôme et Puy de Dôme) et auraient dérobé pour 900.000 euros de bijoux.

Cette bande originaire d’Albanie et du Kosovo est arrivée dans la région stéphanoise il y a près de deux ans et s’est particulièrement installée à Firminy, à une demi-heure de Saint-Étienne. "On le les connaissait pas, ils ont repris un local d’un bailleur privé pour en faire un local associatif, là-dessus la mairie n’a pas de droit de regard" explique Marc Petit, le maire de Firminy. Ce sont les habitants et les commerçants du centre-ville, où l’association était située, qui ont lancé l’alerte il y a plusieurs mois. Multiplication des aller-retour, changement régulier des voitures des membres de l’association, transaction douteuse en pleine rue. Le maire a donc renforcé les rondes de policiers puis prévenu les autorités, ce qui a conduit aux seize interpellations du début de semaine.

Des locaux associatifs qui échappent plus facilement aux règles

Comme partout en France, les locaux associatifs de type amicales ou cafés culturels et communautaires se multiplient dans la Loire et la législation jouent en leur faveur puisque les associations de type loi 1901 peuvent, si elles le veulent, rester ouvertes à leurs adhérents 24h/24h. À Firminy, ils sont très présents dans certains rues mais ne posent pas de véritables problèmes aux riverains si ce n’est le bruit l’été qui les empêche parfois de dormir et les voitures parfois stationnées sur le trottoir.

La mairie veut renforcer les contrôles dans ces locaux associatifs

Le maire, Marc Petit, tient d’ailleurs à éviter les amalgames, certes un réseau de voleurs présumé a été démantelé dans un local associatif mais cela ne signifie en rien que des trafics ont lieu dans les autres cafés culturels. Par vigilance et pour rassurer les habitants, il compte cependant renforcer les contrôles de police.

La police va vérifier que les personnes dans ces locaux sont bien des adhérents, que si de l’alcool est vendu il y a bien des licences IV, les contrôles vont être réguliers" Marc Petit

Marc Petit a alerté le ministère de l’Intérieur sur cette problématique, des renforts de police seront envoyés sur la zone ponctuellement. La préfecture de la Loire se penche aussi sur le dossier et envisage des fermetures administratives dans certains cas.