Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Grenoble, des fusillades à sept reprises en un mois et demi

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Depuis la fin du mois de juin, la ville de Grenoble (38) et son agglomération sont le théâtre de plusieurs fusillades. En un mois et demi, on en compte sept, dont trois mortelles, dans différents quartiers.

 Depuis fin juin, au moins six fusillades, dont trois mortelles, ont éclaté dans plusieurs quartiers de Grenoble et de l'agglomération.
Depuis fin juin, au moins six fusillades, dont trois mortelles, ont éclaté dans plusieurs quartiers de Grenoble et de l'agglomération. © Radio France - Stéphane Garcia

La situation dégénère-t-elle à Grenoble et dans son agglomération ? En moins de deux mois, pas moins de sept fusillades, dont trois ont été mortelles, ont éclaté dans différents quartiers de la capitale des Alpes. 

D'après les enquêteurs, les victimes sont, pour la plupart, déjà connues des services de police, le plus souvent pour trafic de stupéfiants. Ces séries de tirs s'étendent d'un quartier proche du centre-ville, jusqu'à l'extrême sud de l'agglomération. Le syndicat de police Alliance dénonce une "situation alarmante" et demande plus de moyens pour endiguer cette violence. 

France Bleu Isère dresse la liste de ces fusillades, qui émaillent l'agglomération grenobloise depuis fin juin.

Fusillades en série à Grenoble : retour sur un mois et demi de règlements de comptes
Fusillades en série à Grenoble : retour sur un mois et demi de règlements de comptes © Visactu

Le 4 août - Eybens, près de Grenoble

La dernière fusillade en date a éclaté dans la nuit du lundi au mardi 4 août. Une voiture et ses occupants sont pris pour cible et criblés de balles à Eybens, une commune du sud de l'agglomération grenobloise. Le conducteur est blessé, son passager âgé de 27 ans est tué sur le coup. Il semble qu'ils soient tombés dans un guet-apens, la voiture ayant été bloquée par un obstacle au moment où le tireur a surgi. 

Le 2 août - Grenoble, avenue Léon Blum

Deux jours plus tôt, le dimanche 2 août au matin, un homme est retrouvé mort, près de l'avenue Léon-Blum, à Grenoble. Là aussi tué par balle. Âgé de 29 ans, il a reçu trois impacts de balle, au niveau de la hanche, des omoplates et de la nuque. D'après les enquêteurs, il était connu pour trafic de drogues.

Le 26 juillet - Grenoble, quartier Mistral

Fin juillet, vers 11h30 du matin, un homme, blessé au dos, par balles, se réfugie chez un habitant du quartier Mistral de Grenoble. Le jeune homme, âgé de 28 ans, se trouvait à proximité d'un point de revente de drogue bien connu de ce quartier. 

Le 12 juillet - Grenoble, quartier Mistral

Vers 23 heures, samedi 12 juillet, une nouvelle fusillade éclate à Grenoble, dans le quartier Mistral. Un homme de 38 ans est touché par balles et transporté au CHU de Grenoble. 

Le 9 juillet - Grenoble, quartier de la Villeneuve

Dans la nuit du 8 au 9 juillet, une fusillade éclate vers 1h30 du matin, à nouveau à Grenoble. Elle a lieu, cette fois, en plein milieu du parc Jean-Verlhac, qui borde le quartier sensible de la Villeneuve. Un jeune homme est touché au thorax, il meurt sur le coup. Âgée de 22 ans, la victime était déjà connue de la justice.

Le 7 juillet - Varces, maison d'arrêt

Deux jours plus tôt, dans la nuit de lundi à mardi 7 juillet, ce sont les voitures de la direction de la prison de Varces qui sont ciblées par des tirs de Kalachnikov. Deux individus cagoulés surgissent en voiture devant la prison vers trois heures du matin, l'un d'eux sort de la voiture et tire en rafales sur la voiture de la directrice de la prison, notamment. Aucun blessé n'est à déplorer, mais le procureur de la République de Grenoble dénonce une tentative d'intimidation, "Nous ne nous laisserons pas intimider [...], ce type de menace renforcent notre détermination à faire notre métier" a-t-il immédiatement répliqué. 

Le 27 juin - Grenoble, quartier Saint-Bruno

La première fusillade a eu lieu, en plein après-midi, le samedi 27 juin, des tirs éclatent dans le quartier Saint-Bruno, en plein centre-ville de Grenoble, à côté d'un parc pour enfants. Vers 16h30, des coups de feu ont été tirés à l’angle de la rue Gérin et de la place Saint-Bruno par plusieurs individus à bord de deux ou trois voitures différentes. Aucun blessé n'est à déplorer, mais les commerces voisins reçoivent des impacts de balles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess