Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À La Chapelle-sur-Erdre, l'onde de choc au lendemain de l'agression d'une policière municipale

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Au lendemain de l'agression d'une policière municipale et de la mort de l'assaillant, les 19.000 habitants de La Chapelle-sur-Erdre se réveillent soulagés que ce soit terminé, mais encore saisis par les événements, entre agression et traque du suspect.

Des passants sont venus déposer des mots et des fleurs devant la police municipale.
Des passants sont venus déposer des mots et des fleurs devant la police municipale. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

À La Chapelle-sur-Erdre, au lendemain du drame, la vie quotidienne a repris son cours, de la communion dans l'église aux terrasses des cafés remplies de clients profitant du soleil. Mais les habitants sont encore choqués de l'agression au couteau d'une policière municipale qu'ils connaissent tous, suivie de la traque du suspect dans la ville.

Ça nous prend un petit peu quand même. Vous voyez, les larmes me viennent facilement, encore, on est vraiment saisis.

"C'était surréaliste", voilà comment une habitante du quartier des Perrières, là où le suspect a séquestré une jeune fille avant d'être tué dans un échange de tirs, résume sa journée. Comme d'autres, elle a besoin, ce samedi, d'aller se promener "pour penser à autre chose et se réapproprier les lieux". Mais difficile de passer à côté des gendarmes qui sont encore en train de faire des prélèvements, et de ne pas demander des nouvelles de la policière municipale blessée, comme deux autres gendarmes.

Des mots et des bouquets de fleurs

La fille de Yanis, habitant de la commune, n'a pas très bien dormi cette nuit, perturbée par les événements. "On a tous été choqués de voir les hélicoptères, la gendarmerie à la recherche du suspect". Pour le moment, cet habitant "n'arrive pas à penser à autre chose". Dans la bibliothèque, Jaqueline, qui vit à La Chapelle depuis toujours, est encore très émue : "Là, on réalise pleinement, on ne s'attendait pas à ça à La Chapelle-sur-Erdre." 

Des mots et des fleurs déposés devant les locaux de la police municipale.
Des mots et des fleurs déposés devant les locaux de la police municipale. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Devant les locaux de la police municipale, fermés comme la mairie ce samedi, des habitants sont venus déposer des mots de bon rétablissement "pour Katell", et plusieurs bouquets de fleurs. La santé de la policière municipale, gravement blessée, est rassurante selon le maire de la commune Fabrice Roussel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess