Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A la prison du Havre, les détenus supportent mal le confinement

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Au centre pénitentiaire de Saint-Aubin-Routot, près du Havre, 46 détenus ont refusé de regagner leur cellule mardi 14 avril suite à l'interpellation d'un homme qui avait jeté deux colis dans l'enceinte. Une unité pénitentiaire spéciale est intervenue, avec l'appui des gendarmes.

46 détenus ont refusé de regagner leur cellule mardi en fin de journée.
46 détenus ont refusé de regagner leur cellule mardi en fin de journée. © Maxppp - Quentin Déhais

Depuis une quinzaine de jours, les gendarmes du Havre multiplient les patrouilles aux abords de la prison de Saint-Aubin-Routot. Car les parachutages de colis sont plus nombreux depuis la mise en place du confinement et l'interdiction des parloirs

C'est encore le cas ce mardi après midi. Deux colis sont lancés pendant la promenade par dessus le mur d'enceinte. Ils sont remplis de nourriture, de téléphones, de matériels de téléphonie et de stupéfiants. Autant de choses qui souvent passent par le biais des parloirs.

L'individu se fait interpeller par le Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) et c'est suite à cette arrestation que 46 détenus refusent de regagner leur cellule. L'ERIS, l’Equipe régionale d’intervention et de sécurité, est appelée mais cette unité pénitentiaire spéciale vient de Rennes et n'arrive à Saint-Aubin-Routot que dans la soirée. 

C'est la troisième interpellation depuis le début du confinement

La situation est tendue mais le calme finit par revenir au sein de la prison. Trois meneurs sont transférés dans un autre établissement pénitentiaire et trois autres placés au quartier disciplinaire.

Depuis fin mars, c'est la troisième fois que les gendarmes du Havre interpellent des individus venus lancer des colis aux abords de la prison. La précédente remonte à ce dimanche 12 avril. Les temps sont durs en confinement, même pour les détenus habitués à la privation de libertés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess