Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À La Roche-sur-Yon, des tags insultants à l'égard de l'ICES découverts ce matin

-
Par , France Bleu Loire Océan
La Roche-sur-Yon, France

Le responsable du foyer Sainte-Thérèse où dorment des étudiants de l'institut catholique d'éducation supérieure a retrouvé ce mardi matin des messages d'insultes à l'égard de l'établissement yonnais.

Des tags d'insultes à l'égard de l'établissement catholique ont été retrouvés ce mardi matin à La Roche-sur-Yon.
Des tags d'insultes à l'égard de l'établissement catholique ont été retrouvés ce mardi matin à La Roche-sur-Yon. - ICES

"École des fachos" ou encore "intégristes, catholiques, extrémistes, sexistes" reprenant l'acronyme de l'Ices : des tags ont été découverts ce mardi 4 février 2020 au matin sur le mur du foyer Sainte-Thérèse, rue Marcellin Berthelot à La Roche-sur-Yon, où dorment des étudiants de l'institut catholique. Ils ont été nettoyés depuis.

Un acte des antifas ?

D'après le "A" tagué à côté des messages, il pourrait s'agir d'une action des antifascistes. "Rien de nouveau sous le soleil", a réagi de son côté Eric de Labarre, le directeur de l'établissement.  D'après lui, c'est un acte antichrétien : "On retrouve ce tag sur le mur adossé à la chapelle de la Miséricorde, on y lit aussi le mot catholique... Il y a un amalgame !" Et ce n'est pas la première fois que l'établissement doit nettoyer des tags de la sorte. "Je suis universitaire, je n'ai pas l'habitude de répondre à la provocation, je réponds à des arguments, pas à la provocation", a-t-il affirmé. 

En mai dernier, au moins dix étudiants de l'Ices avaient mené une action homophobe sur le stand du centre LGBT de Vendée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu