Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Labouheyre, un chien mord ses propriétaires, il sera euthanasié

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Un chien a attaqué ses deux propriétaires dans la nuit de mercredi à jeudi à Labouheyre, dans les Landes. Légèrement blessés, ils ont été transportés à l'hôpital. L'animal, lui, a été maîtrisé dans la matinée et devrait être euthanasié.

American Staff / Illustration
American Staff / Illustration © Maxppp - Jean-Marc Quinet

Le bilan aurait pu être plus lourd. Heureusement, les jeune propriétaires d'un American Staff sont parvenus à s'échapper après avoir été mordus, chez eux. C'était dans la nuit de mercredi à jeudi à Labouheyre, dans les Landes. 

Les gendarmes et les pompiers sont intervenus pour tenter de le maîtriser. En vain. L'animal a fini par être enfermé dans la maison avant l'intervention d'un professionnel ce jeudi matin. 

Légèrement blessés, les propriétaires âgés de 23 et 24 ans ont été hospitalisés.

Le chien sera euthanasié

Ce chien d'attaque, le jeune couple l'avait depuis peu. "Ils avaient entamé les démarches auprès de la police municipale pour l'enregistrer" comme le prévoit la loi, précise le maire de la commune, Jean-Louis Pédeuboy, à qui revient la décision de l'euthanasier ou non.

L'Americain Staff avait semble-t-il connu plusieurs propriétaires et les nouveaux n'étaient pas forcément au courant des antécédents et de sa potentielle dangerosité. 

"La jeune femme est traumatisée et a donné son accord pour qu'il soit piqué", raconte Jean-Louis Pédeuboy, qui attend l'avis du vétérinaire. 

En attendant, l'animal a été placé dans un chenil et doit subir une étude de comportement ainsi qu'une analyse contre la rage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu