Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

À Levallois-Perret, près de 500 personnes réunies pour rendre hommage à Cédric Chouviat

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Plusieurs centaines de personnes ont participé à la marche blanche organisée à Levallois-Perret, en mémoire de Cédric Chouviat, ce livreur mort le 5 janvier asphyxié par une fracture du larynx, après son interpellation par la police.

En tête du cortège et devant de nombreux journalistes, la famille de Cédric Chouviat a ouvert la marche, dimanche à Levallois-Perret.
En tête du cortège et devant de nombreux journalistes, la famille de Cédric Chouviat a ouvert la marche, dimanche à Levallois-Perret. © Radio France - Kevin Dufreche

Levallois-Perret, France

Il y avait du monde, beaucoup de monde dimanche après-midi à Levallois-Perret, pour rendre hommage à Cédric Chouviat. Ce livreur, père de famille de 42 ans, est mort le 5 janvier, après son interpellation par la police quelques heures auparavant. Lors d'un contrôle routier tendu aux abords de la Tour Eiffel, Cédric Chouviat a été plaqué au sol. Transporté dans un état critique à l'hôpital, il est mort des suites d'une asphyxie "avec fracture du larynx", selon les premiers éléments de l'autopsie. La famille dénonce "une bavure policière", quand les policiers affirment eux que le livreur les a insulté, et s'est débattu, au moment de son interpellation.

Message de paix

Agrippés les uns aux autres, rose blanche à la main, les proches de Cédric Chouviat ouvrent la marche, devant les centaines de personnes réunies au départ de l'hôtel de ville de Levallois-Perret. Le visage de Doria, son épouse, s'illumine, à la vue de la foule rassemblée : "il n'y a pas grand chose à dire, parce que tout est dans le cœur, affirme Doria Chouviat, dans une prise de parole à l'issue de la marche. C'est un bel hommage qu'on a rendu à Cédric, dans le silence, et dans la paix. Je vous remercie infiniment.

La paix, un mot, et un message plusieurs fois répété par la veuve de Cédric Chouviat, repris par de nombreux participants à la marche : "ce message de paix, j'espère qu'il sera entendu surtout par les personnes qui ont le pouvoir, et par la police française", explique Sonia, une Levaloisienne.  "Espérons que ça ne se reproduise pas, soupire de son côté Laurent. Et que la police prenne enfin la mesure de ses gestes, mais encore une fois, ce n'est pas toute la police."

Justice et vérité

Dans le cortège, des proches arborent des t-shirts "justice pour Cédric". Beaucoup attendent désormais que toute la vérité soit faite sur cette affaire : "au-delà des violences, il y a eu énormément de mensonges avant l'enquête, et ça ça ne passe pas, estime Karim, un ami de la famille. On veut la justice, tout simplement la justice, et qu'on arrête ses plaquages au sol, en espérant qu'il y ait une "loi Chouviat"."

"Votre dignité à tous et à toutes nous honore, et nous oblige, a déclaré William Bourdon, un des avocats de la famille. Elle nous oblige à donner le meilleur de nous-mêmes, pour que la justice vous donne tout ce qu'elle vous doit."

La famille de Cédric Chouviat sera reçue mardi par le ministre de l'Intérieur. Christophe Castaner qui a estimé la semaine dernière que les premiers éléments de l'enquête interrogeaient "gravement".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu