Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Lille-Fives, les rodéos sauvages pourrissent la vie des habitants

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu
Lille, France

Dès que le printemps revient, les rodéos sauvages en scooters, motos ou quads refont leur apparition dans la métropole lilloise. L'un d'eux a dégénéré, dimanche dernier, au beau milieu d'une braderie de quartier à Lille-Fives.

Un jeune en plein rodéo rue Pierre Legrand, dans le quartier de Fives, à Lille
Un jeune en plein rodéo rue Pierre Legrand, dans le quartier de Fives, à Lille © Radio France - Stéphane Barbereau

Le nombre d'interventions de police est éloquent : dimanche, les forces de l'ordre sont intervenues sur cinq lieux différents de la métropole lilloise pour des rodéos sauvages. A Roubaix et Lille, on a recensé 3 personnes blessées et 5 interpellations. Le rodéo le plus marquant s'est produit en fin de braderie du quartier Fives, à Lille, rue Pierre Legrand. Tout a commencé par un scooter qui roule au milieu des passants, un père de famille s'est alors interposé avant d'être frappé ainsi qu'un autre passant par des jeunes venus en renfort du pilote de la moto. Ce dernier a été interpellé par la police, placé en garde à vue et incarcéré suite à une précédente condamnation (son sursis a été révoqué automatiquement). 

Le préfet promet de quadriller le terrain ce week-end

Invité de France Bleu Nord ce matin, le préfet du Nord, Michel Lalande a tapé du poing sur la table : 

Ce phénomène ne peut être accepté et ne le sera pas. Les rodéos cachent un autre phénomène : l'occupation de l'espace par ceux qui font du trafic de drogue

La rue Pierre Legrand, principale artère qui traverse le quartier populaire de Fives et très empruntée par les voitures, est habituée à ce type de rodéo. Nombreux sont ceux qui disent avoir failli être écrasé par ces "motards", cette habitante n'en peut plus : 

On est à bout de nerf. Avant, on se promenait par plaisir ici mais maintenant c'est terminé 

Cette commerçante va dans le même sens : "cela fait 11 ans que je suis là et cela fait 11 ans qu'il y a des rodéos". Elle s'étonne de l'attitude de la police : 

Les policiers ne font rien. Ils les regardent passer et puis c'est tout, même sans casque !

Du côté de la Direction Départementale de la Sûreté Publique, on rappelle les risques d'une course-poursuite qu'une patrouille de police engagerait avec ces motards. Le but, c'est d'éviter tout accident aussi bien pour les chauffards en deux roues que pour les autres usagers de la route. Par ailleurs, un drame ne manquerait pas de créer des tensions dans ce quartier en difficultés. Résultat, cette scène surréaliste où un jeune homme, roulant en scooter sans casque, réalise un "wheeling" (une roue arrière) au nez et à la barbe d'une patrouille de la Police Municipale.

Un jeune homme sans casque passe sans aucune réprimande à côté d'une patrouille de la police municipale
Un jeune homme sans casque passe sans aucune réprimande à côté d'une patrouille de la police municipale © Radio France - Stéphane Barbereau

Du côté de ces jeunes, on en voit pas où est le problème : 

C'est pas grave. Il sait rouler, y'a rien. C'est pour prendre l'air

Attablés à la terrasse d'un café de la rue Pierre Legrand, 3 jeunes hommes débattent de cette mode des rodéos sauvages : 

Cette rue, c'est le terrain de jeu de ces jeunes. Il n'y a rien ici pour eux pourtant il y a une grande friche derrière mais ils sont en train de faire des projets qui ne nous concernent pas

Ce projet, c'est notamment l'ouverture d'un lycée hôtelier et d'un vaste lieu de restauration pour les habitants. Des projets que certains qualifient de "bobos" bien éloignés des préoccupations des habitants de ce quartier populaire. Du côté de la Police Nationale, on explique que ces rodéos ne restent pas sans réponse. Il est difficile d'apporter une réponse immédiate en revanche, les plaques d'immatriculation sont systématiquement relevées, sans compter les descentes de police dans les caves d'immeubles. En 2017, 50 auteurs de rodéos sauvages ont été interpellés dans le département du Nord, 526 motos, scooters et quads ont été saisis. Autre chiffre, les auteurs de ces rodéos se mettent eux aussi en danger, 9 d'entre eux se sont blessés à ce petit jeu l'an passé dans le Nord. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess