Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

A Limoges les avocats sont plus que jamais mobilisés pour sauver la Cour d'Appel

lundi 20 novembre 2017 à 17:31 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

Réunion de crise ce lundi pour les avocats de Limoges qui craignent plus que jamais la disparition de la Cour d'appel de Limoges. Ils étaient plus d'une centaine à se réunir pour organiser la fronde. Leurs craintes sont renforcées après avoir eu connaissance d' un document de la chancellerie.

Réunion de crise à la maison des avocats de Limoges pour dénoncer les menaces de fermeture de la Cour d'appel
Réunion de crise à la maison des avocats de Limoges pour dénoncer les menaces de fermeture de la Cour d'appel © Radio France - Françoise Ravanne

Limoges, France

Les avocats étaient déjà montés au créneau début octobre en apprenant qu'une réforme de la carte judiciaire risquait de rayer de la carte la Cour d'appel de Limoges. Mais ce qui n'était jusqu'alors qu'une possibilité devient beaucoup plus réel puisque le barreau des avocats vient d'avoir entre les mains un document confidentiel émanant du ministère du travail et où la juridiction de Limoges est bel et bien sur la sellette. Sur ce document de travail, les 30 Cours d'appel du territoire sont classées selon leur devenir et pour celle de Limoges il est clairement indiqué que son futur est indéterminé.

Un gros point d'interrogation qui soulève la colère des avocats

"Alors qu'une concertation est sensée avoir lieu jusqu'au 15 janvier pour préparer la réforme de la carte judiciaire, on a le sentiment que tout est déjà plié d'avance" explique Maître Richard Doudet, membre du conseil de l'ordre des avocats. "Ce document est effrayant puisqu'il créé un désert juridique central, il ne resterait plus que deux Cours d'appel en Nouvelle Aquitaine: Bordeaux et Poitiers" précise de son côté le bâtonnier de Limoges Maître Abel-Henri Pleinevert.

Un grand débat citoyen pour interpeller les justiciables du Limousin

"Puisque notre métier c'est de défendre, nous allons défendre notre territoire" ajoute l'avocat Richard Doudet. La profession compte organiser prochainement un grand débat citoyen à Limoges pour réveiller les habitants "car on a l'impression que le Limousin est anesthésié depuis son entrée dans la grande région" explique t-il encore. Pour l'heure un tract où l'on peut lire "Mobilisation générale" sera bientôt diffusé.