Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Limoges, un dealer échappe à la prison grâce au coronavirus

-
Par , , France Bleu Limousin

Un homme de 39 ans, jugé en comparution immédiate ce mercredi à Limoges, a été reconnu coupable dans une affaire de stupéfiants. Déjà connu de la justice, il échappe à la détention en raison du coronavirus... mais il devra tout de même purger sa peine ultérieurement.

Le dealer a été jugé ce mercredi en comparution immédiate au tribunal judiciaire de Limoges (image d'illustration)
Le dealer a été jugé ce mercredi en comparution immédiate au tribunal judiciaire de Limoges (image d'illustration) © Radio France - Nathalie Col

C'est en quelque sorte grâce à l'épidémie de coronavirus qu'un dealer limougeaud de 39 ans échappe à son placement en détention. Il a pourtant bien été condamné ce mercredi à la suite d'un contrôle routier dans le cadre du coronavirus. Les policiers l'ont arrêté dimanche dernier vers 15h40 secteur Carnot pour vérifier son attestation dérogatoire de déplacement.

Argent liquide et drogue sur lui

Passager avant de la voiture, il ouvre alors sa sacoche dans laquelle, en plus de l'attestation non conforme, s'échappe des liasses de billets. Plus de 1.800€ en liquide sont découverts par les policiers, mais aussi des barrettes de résine de cannabis. En perquisitionnant ensuite son domicile, 74 grammes de résine de cannabis et 7,5 grammes de cocaïne sont également retrouvés ainsi que le matériel nécessaire.

Il effectuera sa peine plus tard

Mis en garde à vue, déféré au parquet puis placé en détention provisoire avant sa comparution immédiate ce mercredi, cet homme déjà connu de la justice voit l'argent liquide être saisi. Il écope par ailleurs de 10 mois de prison ferme. Mais il effectuera donc cette peine plus tard afin de ne pas engorger les prisons et faire courir le risque de faire entrer le covid-19 dans les murs des établissements pénitentiaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu