Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Louvigné, l'ex-petit ami agresse au couteau le nouveau compagnon

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu Maine

Un habitant de Louvigné a été agressé au couteau à son domicile ce vendredi 21 août. Le parquet du Mans a décidé ce dimanche 23 août de la mise en examen d'un Sarthois de 34 ans pour tentative d'assassinat.

Les faits se sont déroulés à Louvigné ce vendredi 21 août.
Les faits se sont déroulés à Louvigné ce vendredi 21 août. © Maxppp - Maxppp

Un homme a été mis en examen ce dimanche 23 août par le parquet du Mans pour une tentative d'assassinat. Ce Sarthois a agressé au couteau un habitant de Louvigné, ce vendredi 21 août. C'est une agression sur fond de "relation amoureuse"

L'agresseur, un Sarthois de 34 ans, arrive au domicile de la victime, à Louvigné. Il se présente comme un agent du recensement mais c'est faux.  

La victime est sortie de l'hôpital

C'est en fait l'ancien petit ami qui est venu s'expliquer avec le nouveau petit ami et les explications tournent court, la victime âgée de 23 ans essaie de se défendre mais elle reçoit des coups de couteau. Cet habitant de Louvigné est aujourd'hui sorti de l'hôpital. "Il a eu de la chance, c'est dû à sa bonne constitution physique", explique le parquet du Mans. 

L'agresseur, lui, conteste l'intention d'homicide, il voulait seulement "parler" dit-il. Le parquet du Mans a en tout cas décidé ce 23 août sa mise en examen et précisé que "les premiers éléments montrent que le Sarthois a prémédité son geste". Il est actuellement en détention provisoire et l'enquête se poursuit.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess