Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Martigné, un ex-salarié de sous-traitant d'installation de fibre optique reconnaît avoir coupé les câbles

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu Loire Océan, France Bleu

Un ancien salarié de sous-traitant d'installation de fibre optique a été interpellé après les dégradations de Martigné-sur-Mayenne du 7 février dernier. Il évoque un litige avec une société pour laquelle il a travaillé. Il sera convoqué au tribunal le 26 mars.

Le mis en cause interpellé reconnaît avoir coupé des câbles de fibre optique.
Le mis en cause interpellé reconnaît avoir coupé des câbles de fibre optique. © Maxppp - Simon Daval

Après les dégradations de plusieurs armoires de fibre optique à Martigné-sur-Mayenne le 7 février, une personne a été interpellée en Loire-Atlantique. Le mis en cause sera convoqué au tribunal le 26 mars prochain. 

Il s'agit d'un ancien salarié de sous-traitant d'installation de fibre optique. Il reconnaît avoir coupé des câbles, "il évoque un litige avec une société pour laquelle il a fait de la sous-traitance", selon la Procureure de Laval. 

Un litige avec une société pour laquelle il a travaillé

A cause de ces dégradations, 500 clients avaient été privés d'internet sur les secteurs de Martigné-sur-Mayenne, Sacé, Commer et la Bazouge-des-Alleux. Ce vendredi 19 février, 130 usagers étaient toujours privés de débit. Il restait "beaucoup de câbles à tirer et certains sont enfouis sous des talus", expliquait Alexis Menveille, directeur général adjoint de Mayenne Fibre. 

Mayenne Fibre a porté plainte pour les dégradations contre ses armoires de fibre. Les dégâts sont évalués à au moins 100 000 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess