Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Avoir 20 ans en 2021

A Metz, l'AFEV sort les étudiants de leur isolement

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

France Bleu vous propose une journée spéciale ce mercredi centrée autour de la jeunesse et des problématiques rencontrées avec le COVID. Gros plan sur le travail de l'association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV) à Metz avec sa déléguée, Camille Erbstein.

Beaucoup d'étudiants sont isolés avec la fermeture des universités
Beaucoup d'étudiants sont isolés avec la fermeture des universités © Maxppp - Franck Dubray

Créer du lien pour la jeunesse, l'AFEV en a fait sa mission première. Et durant la pandémie, son action est d'autant plus essentielle auprès des étudiants messins confrontés à l'isolement avec la fermeture des universités, les confinements, couvre-feu et la perte de nombreux petits jobs. L'une des missions principales de l'association de la fondation étudiante pour la ville, c'est de faire du "mentorat" à destination des enfants des quartiers populaires. 

Pas que de l'aide au devoirs

Ainsi, 150 étudiants bénévoles s'occupent de 150 écoliers ou collégiens mosellans. De l'aide aux devoirs mais pas que explique sa déléguée territoriale Camille Erbstein : "la réussite scolaire ne passe pas que par les devoirs, c'est aussi tout simplement de la présence." L'accompagnement se fait essentiellement à distance, "car à domicile, ce n'est pas le meilleur endroit pendant cette période." Mais cela n'empêche pas des rencontres à l'extérieur, pour profiter de la neige ou faire le tour des lieux historiques de Metz... 

Rôles inversés

Camille Erbstein constate une réelle différence entre le confinement strict du printemps et la période actuelle. "La situation était assez alarmante lors du premier confinement pour les écoliers, collégiens et lycéens à cause de l'absence de cours. Mais la, les écoliers sont à l'école et ça se prolonge pour les étudiants. Et c'est compliqué pour eux." Au point que le soutien se soit inversé des uns vers les autres ? "Ça leur fait du bien en tout cas." Incontestablement, cette période et l'absence de perspective pèsent sur les étudiants. "Ils ont besoin de retourner sur les bancs de l'université, de revoir leurs camarades et leurs professeurs."  

Autre façon pour l'AFEV de rompre l'isolement : les Kaps, des colocations solidaires avec des projets menés avec les habitants des immeubles et des quartiers. Un peu de solidarité comme remède efficace à cette période si compliquée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess