Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

A Nancy, deux agresseurs présumés de policiers se retrouvent devant la justice ce vendredi

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Deux hommes soupçonnés d'avoir fait exploser une bombe artisanale lors d'une manifestation de gilets jaunes, le 22 décembre dernier à Nancy, sont convoqués ce vendredi devant le tribunal correctionnel. Trois policiers avaient été blessés, dont un grièvement.

Voiture de police - illustration
Voiture de police - illustration © Radio France - Sixtine Lys

Nancy, France

Un engin artisanal puissant avait explosé à Nancy lors d'une manifestation de gilets jaunes le 22 décembre 2018. Trois policiers étaient blessés, dont un grièvement. 

Après un an d'enquête menée par la Brigade des violences urbaines, trois individus âgés de 35 et 32 ans ont été interpellés mercredi matin à leur domicile, sur les communes de Laneuveville-devant-Nancy, Gerbécourt et Houdreville. 

Deux d'entre eux sont convoqués ce vendredi après-midi devant le tribunal correctionnel de Nancy, poursuivis, entre autres, pour fabrication d'engins explosifs et violence avec arme sur personne dépositaire de l'autorité publique. Le troisième individu a, lui, été remis en liberté. 

Lors de perquisitions menées dans l'atelier du père de l'un des suspects, les enquêteurs ont mis la main sur tout l'attirail nécessaire pour fabriquer ces " pipe bombs". Avant leur interpellation, les trois individus n'avaient jamais eu d'ennuis judiciaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu