Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

A Nancy, il tente de braquer un supermarché avec un pistolet en plastique pris dans le magasin

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Un Nancéien, âgé de 48 ans, a été interpellé ce mercredi 7 août à Nancy alors qu'il venait de tenter de braquer une caissière d'un supermarché avec un pistolet. Non seulement l'arme avait été prise dans les rayons du magasin, mais c'était un jouet en plastique !

A l'arrivée des policiers, l'homme a déjà été ceinturé par un employé du supermarché
A l'arrivée des policiers, l'homme a déjà été ceinturé par un employé du supermarché © Radio France - Sixtine Lys

Nancy, France

Un habitant de Nancy vient "acheter des bières" dans un supermarché nancéien ce mercredi 7 août. Mais, dans les rayons, il prend en plus un pistolet, un jouet en plastique. Arrivé à la caisse, il dit à l'employée qui lui rend la monnaie : "Je suis en train de vous braquer", "c'est un hold-up" et brandit le pistolet pris dans le magasin. 

Selon la police, la femme ferme alors sa caisse calmement, ne s'effraie pas et va prévenir un collègue qui ceinture l'homme, à l'aide d'un client avant l'arrivée des forces de l'ordre. Un autre client présents dans le supermarché récupère le pistolet en plastique. Il a "tenté sa chance", expliquent les policiers nancéiens. 

L'employée, qui nous a contactée, est choquée par cette agression. Elle nous donne ces précisions, "je ne savais pas qu'il s'agissait d'un jouet au moment où l'homme était menaçant,  je l'ai seulement vu au moment de l'interpellation du client" . Et le lendemain seulement, elle a su que le pistolet était vendu dans le magasin. Quand vous lui faites remarquer qu'elle a fait preuve d'un grand sang-froid dans ces circonstances, elle répond "j'ai refermé ma caisse par automatisme sur le moment et suis allée prévenir mon collègue".  

Le Nancéien, âgé de 48 ans, est convoqué pour une COPJ (Convocation par Officier de Police Judiciaire) le 9 avril 2020.