Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Nancy, l'association Équinoxe dénonce une agression homophobe

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Des jeunes ont été blessés dans la nuit de jeudi à vendredi à Nancy. Selon l'association LGBT Équinoxe, ils auraient été pris à partie en raison de leur homosexualité.

Les 3 jeunes ont porté plainte - Photo d'illustration
Les 3 jeunes ont porté plainte - Photo d'illustration © Radio France - Victor Vasseur

Nancy, France

L'association Equinoxe va engager une action en justice après l'agression dont ont été victimes trois jeunes place Carnot, à Nancy, dans la nuit de jeudi à vendredi. Les victimes ont été "agressées et menacées par des homophobes d'une vingtaine d'années", précise le mouvement LGBTI+ dans un communiqué de presse. "Deux des trois victimes discutaient à haute voix de leur homosexualité. Les auteurs de cette agression le leur ont reproché avant de les agresser physiquement". 

Les deux hommes ont été légèrement blessés, l'un d'eux s'est vu prescrire un jour d'ITT (Incapacité totale de travail). La troisième personne, elle, n'a pas été touchée, mais elle a dû esquiver la voiture des agresseurs qui reculait alors qu'elle tentait de noter la plaque d'immatriculation. Tous trois ont déposé plainte au commissariat de Nancy

Equinoxe "condamne cette agression et adresse sa totale solidarité aux victimes", précise le communiqué. L'association compte écrire au Procureur de la République pour lui demander de donner suite à cette affaire.

Choix de la station

France Bleu