Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

A Niort, les salariés de Leach International découvrent les dégâts après l'incendie

-
Par , , France Bleu Poitou

Les salariés de Leach International ont découvert avec tristesse, les dégâts considérables après l'incendie dans leur entreprise ce jeudi 8 août. La quasi-totalité de l'outil de travail est détruit.

Le choc pour les salariés de Leach International après l'incendie de leur usine.
Le choc pour les salariés de Leach International après l'incendie de leur usine. © Radio France - isabelle Rivière

Niort, France

A Niort, la solidarité s'organise autour de Leach International. L'entreprise qui fabrique des équipement électro-mécaniques pour l'aéronautique a été dévastée par les flammes dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 août. Le feu a pris vers deux heures du matin, on ne sait pas encore pourquoi. L'enquête de police le dira prochainement. 

Les pompiers sont restés la journée sur place. - Radio France
Les pompiers sont restés la journée sur place. © Radio France - Isabelle Rivière

Le choc pour les 260 salariés

Une cellule psychologique a vite été mise en place dans les locaux voisins des services techniques de la CAN (l'agglomération niortaise). Certains salariés ont découvert l'incendie en arrivant sur place au petit matin, d'autres sont arrivés plus tard pour constater les dégâts. 

La cellule psychologique où les salariés se sont retrouvés. - Radio France
La cellule psychologique où les salariés se sont retrouvés. © Radio France - Isabelle Rivière

C'est  depuis la cour voisine des services techniques de l'agglo que certains salariés découvrent l'ampleur du sinistre. Karine, Maguy et Valérie ne travaillaient pas mais elles sont venues quand même. "Il n'y a plus grand-chose, c'est vraiment choquant, impressionnant", avouent-elles. Toutes travaillent ici depuis presque 20 ans. "On veut croire que les choses vont se reconstruire, avec le temps".

"Faut le voir pour le croire !" Karine, Magguy et Valérie

Et ils sont nombreux les salariés absents à avoir appelé leur direction ou à être revenus sur leurs congés. Didier Bonnot, le directeur sur site, le reconnait. "Il y a beaucoup de gens qui nous disent, comment peut-on aider ? Y compris les entreprises qui se trouvent autour de nous dans la zone industrielle, et les services techniques de l'agglo qui nous accueillent gentiment aussi". Des bonnes volontés qui se sont proposées d'ailleurs d'appeler tous les clients et les sous-traitants de l'usine Leach de Niort pour les informer de l'incendie.

Piste accidentelle privilégiée

Toute la journée pompiers, policiers et autres enquêteurs ont travaillé sur le site pour effectuer tous les relevés nécessaires à expliquer cet incendie, qui pourrait être d'origine accidentelle d'après les premiers éléments.