Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

A Orléans, il se fait agresser pour avoir dit de "ne pas mettre les pieds sur les sièges du tramway"

mercredi 26 septembre 2018 à 16:42 Par Eric Normand, France Bleu Orléans et France Bleu

A Orléans, un homme a été agressé parce qu'il a fait remarquer à un jeune qu'il mettait les pieds sur un siège dans le tramway. L'agression a eu lieu à quelques mètres du lycée Benjamin Franklin où il enseigne, à proximité de l'arrêt de tram. L'homme a porté plainte.

Le tramway d'Orléans
Le tramway d'Orléans © Maxppp - Bertrand Bechard

Orléans, France

Ce mercredi matin, vers 7 heures et demi, un homme a été molesté à Orléans parce qu'il venait de faire remarquer à un jeune qu'il mettait les pieds sur un siège dans le tramway. Cela s'est passé entre l'arrêt de tram Eugène Vignat et le lycée Benjamin Franklin. Il s'avère que l'homme, âgé d'une cinquantaine d'années est professeur d'espagnol dans cet établissement. Et même si l'altercation n'a rien à voir avec son statut d'enseignant, la communauté scolaire a été émue par ce déchaînement de violence.

L'inspecteur académique du Loiret s'est rendu sur place 

Ce sont deux élèves du lycée Benjamin Franklin, une fille et un garçon qui sont intervenus pour éloigner celui qui s'en prenait à ce professeur d'espagnol. L'homme sortait du tramway, il se rendait au travail pour dispenser ses cours. Mais il n'a pas eu le temps d'arriver jusqu'à l'établissement. L'individu lui est tombé dessus, énervé parce que l'enseignant lui avait demandé de ne pas mettre les pieds sur les sièges du tram. Juste quelques mots de savoir-vivre et de civilité qui visiblement n'ont pas été appréciés ! Le directeur académique s'est rendu sur place, pour soutenir moralement le professeur, même si explique Philippe Ballé, "ce n'est pas parce qu'il est prof qu'il a été agressé, cela n'a rien à voir." L'hypothèse d'un règlement de compte ou d'une vengeance venant de l'intérieur du lycée est donc écartée. Le professeur d'espagnol a porté plainte. Les coups qu'il a reçus ont provoqué quelques contusions au visage. Mais ils n'ont pas nécessité d'hospitalisation. Quant à l'agresseur, il est toujours en fuite.