Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Orléans, plus de 200 personnes rendent hommage à Lucie

samedi 2 juin 2018 à 16:27 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Après le meurtre de Lucie, samedi 26 avril à Orléans, plus de 200 personnes ont défilé pour lui rendre hommage.

Famille, amis et inconnus ont marché pour rendre hommage à Lucie et soutenir la famille
Famille, amis et inconnus ont marché pour rendre hommage à Lucie et soutenir la famille © Radio France - Cyrille ARDAUD

Orléans, France

Le rendez-vous était donné rue Joseph Soulas dans le quartier de la gare, au pied de l'immeuble de Lucie, la jeune femme de 31 ans qui a été tuée samedi 26 mai.

Plus de 200 personnes ont fait le déplacement : des amis, des proches mais aussi beaucoup d'inconnus venus rendre hommage à cette jeune mère de trois enfants et soutenir la famille.

Dans le cortège, des rubans blancs, des pancartes #PasUneDePlus et quelques roses blanches. Le groupe s'élance silencieusement en direction de la cathédrale, quelques sanglots se font entendre.

"On doit se battre pour les enfants de Lucie"

Ramata Diallo fait partie de la famille de la victime. C'est elle qui a organisé cette marche blanche et elle est touchée par cet élan de solidarité : "Ça fait chaud au cœur. Lucie était quelqu'un de très généreux, adorable, douce aimante. Il faut que les femmes se battent contre ce genre d'actes criminels et abominables. Maintenant on penser à l'avenir des enfants de Lucie, et surtout il faut que justice soit faite."

Fatira est une amie de la famille. Elle est venue marcher une rose blanche à la main. Elle connaissait bien Lucie : "C'était une belle jeune femme, la force tranquille. Une maman qui s'occupait bien de ses trois enfants. Elle était douce, captivante. C'est très très dur pour moi. Je n'ai pas hésité une seule seconde à venir. Que Lucie repose en paix."

Des proches mais aussi des inconnus

Sébastien ne connaissait pas la victime et n'habite pas le quartier, mais lui non plus n'a pas hésité une seule seconde avant de venir "Pour que l'on soit nombreux. On espère faire bouger les choses. Pour Lucie, pour les enfants."

La marche s'est terminée devant la cathédrale d'Orléans - Radio France
La marche s'est terminée devant la cathédrale d'Orléans © Radio France - Cyrille Ardaud

Corinne habite dans l'immeuble juste en face de celui de Lucie "Je suis une mère, une grand-mère. Ça fait mal. Mon cœur est serré, il pleure. On ne devrait pas frapper une femme. Beaucoup de courage à la famille." Corinne fait également un vœu : "Que l'on puisse plus protéger les femmes. Faire attention à leurs besoins."

Marcher contre les violences sexistes

Cette marche blanche était aussi organisée pour dénoncer les violences faites aux femmes. Dominique Tripet, élue communiste et militante féministe était mobilisée : "On est au XXIe siècle. Les femmes, les hommes et les enfants de ce pays doivent être protégés de la même façon. Il n'y a aucune raison que 49 femmes aient perdu la vie depuis le début de l'année sans que personne ne soit monté au créneau. Une société où on tue nos femmes, nos mères, nos filles, ce n'est pas une société normale."

Après le décès de Lucie, une cagnotte a été lancée pour venir en aide à la famille. Près de 500€ ont déjà été récoltés.