Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

A peine installé, un radar-tourelle scié et brûlé en Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le nouvel équipement installé depuis le 11 décembre sur la RN125 à Galié, dans le Comminges, a été scié dans la nuit du réveillon. La maire du village est en colère, et dénonce "un acte de vandalisme".

Le radar a vraisemblablement été scié dans la nuit du 24 au 25 décembre.
Le radar a vraisemblablement été scié dans la nuit du 24 au 25 décembre. - Dominique Boutonnet

Galié, France

Un radar-tourelle a été scié et en partie brûlé, dans le sud de la Haute-Garonne. L'équipement venait d'être installé il y a seulement quinze jours à Galié, dans le Comminges. Les ouvriers avaient commencé à le placer le 11 décembre dernier au bord de cette RN 125, qui relie le sud du département à l'Espagne. Mais pendant la nuit du réveillon de Noël, du 24 au 25 décembre, le mât de ce nouveau radar a été scié.

"C'est un acte de vandalisme !" - la maire de Galié

"C'est un acte de vandalisme !" s'insurge la maire de Galié, Monique Arino. L'élue rappelle que "le radar est placé sur une portion de route où c'est justifié, parce que c'est accidentogène". L'axe est notamment emprunté par de nombreux semi-remorques espagnols, et le radar est placé près du carrefour qui permet d'accéder au village. 

Des réparations à 32 000 €

La mairesse précise d'ailleurs que le nombre d'accidents a chuté depuis l'installation du premier radar, en 2011. Un premier radar qui a été enlevé pendant quelques semaines, et remplacé par le radar-tourelle, aujourd'hui scié. La préfecture de la Haute-Garonne prévoit de le remplacer pour un coût moyen de 32 000 €. Le ministère de l'Intérieur souhaite multiplier le nombre de ces radars dans les prochains mois puisque l'objectif est d'en installer 1 200 en 2020. 

A quelques kilomètres le radar de Luscan, sur la même route, n'a pas été touché. 

Un radar nouvelle génération

Ce type d'équipement a été mis en service cette année en France, avec beaucoup plus de fonctions qu'un radar normal. Il fonctionne dans les deux sens de circulation et peut détecter si l'automobiliste franchit la ligne continue, téléphone au volant ou encore respecte bien les distances de sécurité.

La dégradation de ces radars est un délit passible de 75 000 € d'amende et d'une peine de travaux d'intérêt général. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu