Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

À peine sorti de prison, un Stéphanois y retourne pour non-respect des règles du confinement

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le jeune homme était sorti de prison à la faveur d'un aménagement de peine, du fait de la crise sanitaire. Cinq jours plus tard, le tribunal de Saint-Étienne l'a condamné à y retourner pour quatre mois parce qu'il ne respectait pas les règles du confinement.

Le palais de justice de Saint-Étienne.
Le palais de justice de Saint-Étienne. © Radio France - ER

Ce Stéphanois âgé de 20 ans devait rester à la maison d'arrêt de La Talaudière jusqu'au 18 avril notamment pour avoir commis des cambriolages quand il était mineur. du fait de l'état d'urgence sanitaire, des détenus peuvent bénéficier d'une sortie précoce.  

Sorti vendredi, contrôlé quatre fois

C'est le parquet qui décide au cas par cas, et c'est ce dont a bénéficié douze détenus dont ce jeune homme, qui est sorti vendredi avec une assignation à domicile. Sauf qu'il est sorti de chez lui sans respecter les règles du confinement : les policiers de Saint-Étienne l'ont contrôlé trois fois entre dimanche et mardi. Hier, la quatrième verbalisation l'a conduit comme le prévoit la loi en garde à vue avant d'être jugé en comparution immédiate ce mercredi. Cinq jours après avoir fait sa valise, ce jeune homme est retourné derrière les barreaux de La Talaudière. Le tribunal de Saint-Étienne l'a condamné à quatre mois de prison

Soupçons de coronavirus

Avant d'intégrer une cellule classique, il devra passer quatorze jours dans une partie du quartier des arrivants spécialement dédiée aux détenus susceptibles d'avoir contracté le Covid-19.  Le médecin qui l'a examiné au commissariat de Fauriel a estimé que c'était très vraisemblable, vu les symptômes qu'il présentait.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess