Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Déjà condamné pour violences et sous bracelet électronique, un Migennois frappe son voisin de chambre à l'AFPA

-
Par , France Bleu Auxerre

Un Migennois de trente-trois ans a été condamné à quinze mois de prison ferme ce mardi en comparution immédiate à Sens pour des violences en récidive. Mercredi il avait frappé violemment son voisin de chambre dans les locaux de l'AFPA de Migennes. Le prévenu était sorti de prison fin mars.

Le tribunal de Sens a été un peu plus clément que le parquet qui réclamait dix-huit mois de prison ferme
Le tribunal de Sens a été un peu plus clément que le parquet qui réclamait dix-huit mois de prison ferme © Radio France - Renaud Candelier

Sens, France

A peine sorti de prison pour des faits de violence et menaces de mort, ce Migennois y retourne, mais les mêmes raisons. 

Mercredi, il avait porté de nombreux coups à un de ses voisins de chambre, dans un établissement de formation, l’AFPA de Migennes. La victime avait obtenu cinq jours d’ITT. L’affaire était jugée ce mardi en comparution immédiate à Sens. Le prévenu était sorti de prison fin mars avec un bracelet électronique.

En semi-liberté, il s'évade. Sous bracelet, il frappe

« Je ne sais pas ce que la justice peut faire pour que monsieur se réinsère dans la société », commente avec amertume le procureur. A trente-trois ans, il a déjà été condamné quinze fois, principalement pour violences. Il avait obtenu la semi-liberté, mais s’est évadé. Puis un bracelet électronique pour suivre une formation de plaquiste mais il frappe de nouveau quelqu’un. 

Des traces de semelle sur le dos de la victime

Ce mercredi dans la nuit, sur fond d’alcool, il porte une claque à son voisin, de vingt-cinq ans pour une raison futile. Il frappe ensuite avec les poings et les pieds. Les enquêteurs découvriront des traces de semelle sur le dos de la victime. Puis « il tambourine à la porte comme un fou un couteau à la main » raconte le procureur. La victime parvient à s’enfuir par la fenêtre, sur fond de menaces de mort "je vais de tuer, te planter, te défoncer" raconte un témoin aux enquêteurs.

Un prévenu très calme dans le box

Les faits contrastent avec le calme du prévenu dans le box : « je m’en veux », confesse le garçon. « Je sais que je manque de maturité. j’ai des problèmes d’alcool et de violence, mais sinon je suis très calme et réservé. »

« L’enfermement n’est pas la solution » estime son avocate. « Oui mais au moins, quand il est en détention », assène le procureur, « la société est protégée » 

Interdiction de paraître à Migennes

Le tribunal de Sens a condamné le Migennois à quinze mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Le prévenu a également interdiction de se rendre à Migennes pour une durée de trois ans.

Choix de la station

France Bleu