Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

A Poitiers, un policier contraint de sortir sa lacrymo pour se dégager d'un groupe hostile

vendredi 12 octobre 2018 à 18:46 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

A Poitiers, les policiers ont arrêté deux trafiquants de drogue présumés. L'interpellation s'est déroulée jeudi après-midi dans une cave d'immeuble du quartier Bel Air. Au moment d'emmener les suspects, un policier s'est retrouvé encerclé par une dizaine de personnes hostiles et a sorti sa lacrymo.

Illustration
Illustration © Maxppp - Maxppp

Poitiers, France

A Poitiers, un policier a dû sortir sa bombe lacrymogène pour disperser un groupe hostile. Ça s'est passé jeudi peu avant 18 heures dans le quartier de Bel-Air. Des riverains de la rue Rique-Avoine signalent un trafic de drogue potentiel dans les caves d'un immeuble.

Onze barrettes de shit et un couteau

Une patrouille se rend sur place, fouille le sous-sol et découvre dans l'un des boxes, 11 barrettes de résine de cannabis sous cellophane, ainsi qu'un couteau. Une équipe de policiers reste alors en planque dans les caves, tandis que l'autre remonte aux abords de l'immeuble.  Deux individus défavorablement connus des services de police arrivent alors. Le premier entre pour récupérer la drogue tandis que le deuxième fait le guet. 

Le guetteur avait rameuté la bande

Les agents décident d'intervenir mais le guetteur réussit à s'enfuir, non sans rameuter au préalable des amis et connaissances dans le hall d'entrée de l'immeuble, ce qui fait que lorsque le policier remonte de la cave avec le suspect, il se retrouve entouré par dix personnes plutôt hostiles. Le temps que l'autre patrouille le rejoigne, et pour disperser le groupe, le fonctionnaire utilise sa bombe lacrymogène. Le guetteur à son tour est interpellé. 

A l'issue de la garde à vue, le plus jeune âgé de 18 ans s'est vu remette une convocation par un officier de police judiciaire. L'autre, âgé de 25 ans, a été remis en liberté.