Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Poulainville, l'hypothèse d'un empoisonnement des jumeaux par leur mère se renforce

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

L'enquête en flagrance ouverte samedi pour assassinat après la découverte des corps de jumeaux de 13 ans à Poulainville, près d'Amiens, se poursuit. Leur mère de 42 ans est actuellement hospitalisée sous contrainte en psychiatrie et sera placée en garde à vue dès que son état le permettra.

Les faits se sont déroulés dans cette zone pavillonnaire de Poulainville, à proximité de la N25
Les faits se sont déroulés dans cette zone pavillonnaire de Poulainville, à proximité de la N25 © Radio France - Alexandre Lepère

A Poulainville, près d'Amiens, l'enquête en flagrance pour assassinat continue, après la découverte samedi des corps de jumeaux de 13 ans, Erik et Tomas. Le procureur de la République d'Amiens, Alexandre de Bosschère, a tenu ce lundi une conférence de presse. L'hypothèse d'un empoisonnement par d'importantes quantités de médicaments des enfants par leur mère se renforce.

Leur frère de 15 ans, Théo, est désormais hors de danger. Son audition et les premiers éléments de l'enquête montrent que la mère des enfants a déclaré à ses voisins samedi, vers 11 heures, qu'elle avait fait "une grosse bêtise". Elle se trouvait alors dans un état anormal, hagard. Les voisins ont ensuite découvert Théo malade et ses frères inanimés avant d'alerter les secours. Près des corps des adolescents se trouvaient des médicaments, certains avaient été écrasés. 

Le père des enfants était séparé de sa femme depuis deux ans et une procédure de divorce était en cours. Il s'est rendu auprès de son fils aîné qui doit quitter l'hôpital ce lundi.

Les autopsies des corps des deux frères ont lieu ce lundi et ce mardi. Les résultats des prélèvements toxicologiques réalisés sur eux mais aussi sur Théo et sur leur mère devraient être connus dans les prochains jours. De la morphine pourrait avoir été utilisée. 

La mère des jumeaux soignée pour dépression depuis plusieurs années

La mère des enfants est désormais hospitalisée depuis ce dimanche sous contrainte au centre hospitalier psychiatrique Philippe Pinel, à Amiens. Elle sera entendue par les enquêteurs et placée en garde à vue dès que son état le permettra. 

Selon le procureur, elle était soignée pour dépression depuis plusieurs années, mais aussi pour une autre pathologie. Les auditions de témoins et de l'entourage de cette femme de 42 ans, doivent se poursuivre pour tenter d'en savoir plus sur son parcours et son profil. Elle était inconnue des services de police et du tribunal d'Amiens. 

Une cellule d'écoute est activée par l'Education nationale au collège Jules Verne de Rivery où étaient scolarisés les jumeaux. L'association d'aide aux victimes est également sollicitée pour accompagner Théo et son père.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess