Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

A Reims, les forains reprennent leur mobilisation

mardi 12 mars 2019 à 12:54 Par Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne

Trois mois après leur dernière opération escargot, les forains ont à nouveau ralenti la circulation sur la traversée urbaine de Reims ce mardi matin. Dans leur viseur : la mairie de Reims, qui refuse que la foire s'installe parc Colbert.

Les forains se disent prêts à organiser de nouvelles mobilisations si la mairie ne reprend pas les négociations.
Les forains se disent prêts à organiser de nouvelles mobilisations si la mairie ne reprend pas les négociations. © Radio France - Victorien Willaume

Reims, France

Ils sont de retour. Trois mois après leur dernière opération escargot, les forains ont à nouveau ralenti la circulation sur la traversée urbaine de Reims ce mardi matin. Dans leur viseur : la mairie de Reims. D'après la mairie, il est impossible d'installer la foire sur le square Colbert en face de la place d'Erlon. Cela coûterait trop cher, environ 3 millions d'euros, et il y aurait trop de normes à respecter.

Prêts à faire des concessions

Faux, répondent les forains. Pour eux, le projet coûte environ un million d'euros seulement, et ils se disent prêts à mettre la main au porte-monnaie

La circulation a été ralentie pendant plus d'une heure.  - Radio France
La circulation a été ralentie pendant plus d'une heure. © Radio France - Victorien Willaume

Ils se disent aussi prêts à faire des concessions : mettre la musique moins forte, raccourcir les horaires d'ouvertures. Ils assurent également, schéma à l'appui, que les travaux sont tout à fait faisables, et qu'il est possible de respecter les normes en vigueur. 

Les forains attendent maintenant que la mairie accepte de dialoguer à nouveau, pour reprendre les négociations. Ils se disent désolés de gêner les Rémois, mais si la mairie ne bouge pas, selon eux, les manifestations reprendront à nouveau. Et de façon encore plus intense. 

Les forains estiment que les travaux ne coûtent pas aussi chers que le prétend la mairie de Reims.  - Radio France
Les forains estiment que les travaux ne coûtent pas aussi chers que le prétend la mairie de Reims. © Radio France - Victorien Willaume