Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Rennes, des familles de migrants dorment régulièrement dans le hall d'accueil des urgences

C'est une situation récurrente à Rennes. Des familles de migrants n'ont pas d'autres choix. Elles passent la nuit sur des chaises dans le hall d'accueil du CHU Pontchaillou, ou dans celui de l'hôpital Sud.

Les familles de migrants arrivent en fin de journée dans le hall de l'hôpital
Les familles de migrants arrivent en fin de journée dans le hall de l'hôpital © Maxppp - Philippe Renault

Rennes, France

Ces familles de migrants arrivent en fin de journée, et elles passent la nuit dans le hall d'accueil de l'hôpital Pontchaillou, ou dans celui des urgences de l'hôpital Sud, à Rennes. _"Elles dorment sur des chaises, elles n'ont pas d'autres choix",_explique Carole Bohanne du MRAP 35. "Régulièrement, les agents hospitaliers nous appellent le soir pour nous signaler la présence de deux ou trois familles dans le hall, et ils nous demandent si nous avons des solutions. Mais si ces familles sont là, c'est qu'elles ont épuisé toutes les autres possibilités d'hébergement sur la ville", ajoute la militante. 

Les personnels hospitaliers font preuve de bienveillance

"Le soir, les agents présents constatent la présence de ces familles, ils ont une attitude bienveillante, et pleine de compassion, et _les choses se passent aussi bien que possible_", explique Yves Maurice, délégué SUD au CHU de Rennes. Il indique qu'il n'y jamais eu d'incident et précise que "ces familles n'ont aucune demande sanitaire, elles viennent simplement trouver refuge ici".

L'hôpital n'a pas pour mission d'être un lieu d'hébergement pour ces familles, estime la direction du CHU

Du côté de la direction du CHU, on confirme que les personnels de santé sont très attentifs aux aspects humains mais la direction ajoute aussi que "l'hôpital n'a pas pour mission d'être un lieu d'hébergement pour ces familles". La direction du CHU a d'ailleurs alerté les autorités sur cette problématique. 

Les associations d'aide aux migrants dénoncent aussi cette situation. "Même si 450 personnes sont logées chaque soir par la Ville de Rennes" explique Carole Bohanne, "cela ne suffit pas pour faire face à la situation".